ActualitésPolitique

ALÈS Les élus Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau à mi-parcours

Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau, élus sur le canton Alès 1. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

À mi-chemin de leur mandat, les conseillers départementaux du canton d’Alès 1, Geneviève Blanc (EELV) et Jean-Michel Suau (PC) ont organisé, ce mardi soir à Saint-Christol-lez-Alès, une rencontre avec la population pour échanger sur leurs activités.

Si c’est encore trop tôt pour dresser leur bilan, Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau ont voulu faire un point d’étape avec les habitants du canton sur lequel ils sont élus depuis 2015. Le binôme, qui n’est pas issu du même bord politique – Europe écologie les verts pour elle, Parti communiste pour lui – a des missions bien différentes. « Nous prenons des initiatives chacun à notre manière, avec nos singularités », indique Geneviève Blanc. Mais c’est ensemble, accompagné de leurs remplaçants, qu’ils ont tenu à parler de leur quotidien et à répondre aux questions du public dans la salle de la Maison pour tous de Saint-Christol-lez-Alès.

« L’objectif, c’est de cultiver la citoyenneté au travers de votre participation et d’avoir aussi votre avis sur les politiques départementales », lance l’élue des Verts. Vice-présidente du Département déléguée à la protection de l’environnement et à la prévention des risques, Geneviève Blanc s’investit particulièrement sur le sujet de la ressource en eau en siégeant notamment à l’Agence de l’eau : « Nous avons voté un programme d’aides de 2,6 milliards d’euros et nous avons réussi à y réintégrer l’agriculture biologique, qui avait été exclue. »

Plus localement, des démarches pour une restauration davantage tournée vers l’agriculture biologique sont déployées, notamment dans les collèges alésiens Diderot et Jean Moulin « qui ont accès à une unité de conditionnement de légumes issus des circuits courts. » Dans un domaine proche, la conseillère départementale soutient également le lancement du Prix des initiatives pour une transition écologique et solidaire, un prix doté de 20 000 € pour accompagner les associations engagées en faveur d’une planète durable.

Jean-Michel Suau, quant à lui, est plutôt orienté vers les familles et le « vivre ensemble ». Délégué à la protection de l’enfance et à la famille, il est aussi président de la commission de l’action sociale et s’implique dans différentes causes : mineurs non accompagnés, soutien à la parentalité, lutte contre les exclusions, etc. Mais l’élu a surtout tenu à souligner les conditions dans lesquelles le Département intervient en revenant sur les « contraintes financières » des collectivités. « Avec Sarkozy, c’était le gel des dotations de l’État, avec Hollande leur réduction, et Macron limite les dépenses de fonctionnement. C’est toujours les mêmes politiques d’austérité », déplore-t-il. Pour autant, le binôme alésien ne se décourage pas.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS Les élus Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau à mi-parcours”

  1. Suau serait plus crédible s’il ne votait pas n’importe quoi à l’Agglo d’Alès notamment les emprunts toxiques de son comparse Roustan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité