Actualités

SAINT-CHRISTOL Routes dangereuses : des travaux à la vitesse de l’escargot

Une réunion avec les habitants était organisée en mairie pour faire le point. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

À Saint-Christol-lez-Alès, deux tronçons routiers dangereux sont pointés du doigt par des riverains dont la patience est mise à rude épreuve. En effet, les travaux de sécurisation ne devraient pas commencer avant fin 2019.

En juillet dernier, les conseillers départementaux Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau organisait une rencontre sur le terrain, avec les riverains du secteur de la route de Montèze d’un côté, et ceux du carrefour de Lézan de l’autre. Deux tronçons connus, depuis des années, pour leur dangerosité. Le premier pour la vitesse excessive des automobilistes sur une route trop large, le second pour les mêmes raisons avec, en prime, de multiples intersections qui aggravent la situation. Ce mercredi, en mairie, les riverains concernés étaient invités à une nouvelle réunion autour du maire, Jean-Charles Bénézet, du responsable de l’Unité territoriale d’Alès, Éric Bousquet, et des deux élus du canton. Objectif : faire le point sur l’avancée de ces deux dossiers.

Route de Montèze

« La nuit, lorsque les voitures passent, je fais des bonds dans mon lit ! » Cet habitant du secteur de la route de Montèze, comme ses voisins, continue de subir les comportements de certains automobilistes qui se croient sur une piste de rallye. Lors de la rencontre de cet été, un projet global d’aménagement porté par la commune avait été évoqué, avec la création d’une voie cyclable qui réduirait l’espace de la chaussée et donc, la vitesse.

Mais pour cela, la mairie devait faire une demande de subvention au Département dans le cadre du contrat territorial. Seulement, ces crédits ne peuvent être accordés que pour un seul projet à la fois et il se trouve que la commune bénéficie actuellement du soutien du Conseil départemental sur un autre chantier de restauration de toitures…

Les travaux de la route de Montèze étaient alors dans l’impasse. Jusqu’à ce que, finalement, la mairie apprenne que le Département est en mesure de financer en partie son projet sans passer par la démarche du contrat territorial. Bingo, la municipalité n’a plus qu’à faire la demande ! Mais le maire, Jean-Charles Bénézet, reste prudent : « On ne peut pas résumer cette problématique à un problème de financement. Il faut que tout soit fait dans les règles de l’art. Les travaux ne commenceront donc pas avant fin 2019. » Et encore ! « C’est dans le meilleur des cas », soupire l’édile. En attendant, des opérations de signalisation et de marquage au sol vont être effectuées pour limiter les dégâts.

Carrefour de Lézan

Du côté du carrefour de Lézan, les riverains attendent depuis des décennies la construction de la voie de contournement de Saint-Christol, un projet porté par Alès Agglomération, le Département et la Région qui diminuerait la fréquentation de cet axe et, par voie de conséquence, les accidents. Les années passent, les accrochages continuent… et rien n’est fait, au grand dam des habitants exaspérés qui ne cessent de réclamer des solutions provisoires. Sans résultat.

Mais une lueur d’espoir pourrait renaître. Suite à une réunion avec les services d’Alès Agglomération, du Département et de la mairie, il a été validé que la municipalité pouvait porter un projet de sécurisation des lieux, dans la mesure où celui-ci serait compatible avec la future voie de contournement.

La balle est maintenant dans le camp de la mairie, qui doit lancer des études pour étudier différentes solutions. Tandis que les habitants commencent à esquisser un sourire, Jean-Charles Bénézet calme leurs ardeurs : « attendez, on doit d’abord lancer un marché pour avoir un bureau d’étude… » Pour une habitante, c’en est trop : « la réunion, là, c’est pour nous dire quoi ? Que rien n’a été fait depuis juillet ? Je ne suis pas venue ici pour perdre mon temps ! », proteste-t-elle en claquant la porte. Et quand les autres habitants osent demander au premier magistrat une échéance, il murmure dans un effort que « ce serait raisonnable que les travaux soient finis en 2020. » Route de Montèze ou carrefour de Lézan, l’escargot avance. À son rythme…

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité