A la uneActualitésSociété

ACCIDENT BEAUCAIRE « Déminage » en cours, enquête ouverte

La police nationale de Tarascon était la première sur les lieux (photo Corentin Corger)

À la suite d'un accident d'avion survenu à Beaucaire, une équipe de déminage est sur place avant de pouvoir laisser le médecin légiste intervenir. 

Une enquête en flagrance d’homicide involontaire contre X a été ouverte. Il s’agit de la procédure classique dans le cas de ce type d’accident mortel. Sur place, on retrouve la police nationale de Tarascon, arrivée en premier sur les lieux, un champ de vigne près du chemin Mas du Consul situé à Beaucaire. Des policiers suivis du groupement de gendarmerie du Gard et du procureur adjoint, Patrick Bottero. Aux alentours de 15h30, la gendarmerie "transport aérien" basé à Montpellier est arrivée et renforcée par une équipe de Paris qui devrait être sur place en fin d’après-midi. Enfin, le médecin légiste a également fait son apparition.

Le parquet s’est exprimé sans pouvoir donner d’informations supplémentaires. "À midi, un témoin nous a signalé qu’un aéronef s’était écrasé. On ne sait pas encore s’il s’agit d’un ULM ou d’un petit avion. Il y aurait probablement deux morts", a annoncé Patrick Bottero. Sur place le médecin légiste n'a pas pu procéder aux premiers prélèvements. "Il y a peut-être un parachute qui ne s'est pas déclenché. Donc cela veut dire système pyrotechnique et attente des démineurs", explique un gendarme du transport aérien.

Venus de Montpellier, ils vont investir la zone. Cette tâche peut prendre plusieurs heures. Le procureur adjoint a cependant déclaré que des premières confirmations devraient intervenir en début de soirée.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité