ActualitésSociété

GARD Terre d’Argence, terre naturelle

Bellegarde a inauguré sa nouvelle station de lavage zéro phyto pour engins agricoles.

Les élus et protagonistes du projet, derrière, la station de lavage (Photo CCBTA).

Le zéro phyto quésaco ? Qu’on les nomme " produits phytosanitaires ", " pesticides " ou " produits phytopharmaceutiques ", ils désignent des substances ou préparations utilisées pour protéger les végétaux ou les produits végétaux contre tous les organismes nuisibles ou à prévenir leur action.

Il faut alors distinguer la substance active, exerçant une action générale ou spécifique sur ou contre les organismes nuisibles, du produit commercial " prêt à l’emploi ", associant la ou les matières actives à des adjuvants. L’impact de ces derniers est aujourd’hui peu connu. Les pesticides sont utilisés par les agriculteurs, les particuliers ou jardiniers amateurs, les collectivités et gestionnaires d’infrastructures.

Avec cet outil, la Communauté de communes Beaucaire Terre d’Argence montre la voie aux autres territoires. Ce type d’infrastructure sera bientôt obligatoire partout en France ", note le président de la chambre d’agriculture du Gard, Dominique Granier, pour évoquer la naissance de la station de lavage phytosanitaire pour engins agricoles de Bellegarde. L’investissement s’élève à 354 243 euros pour la CCBTA, dont 204 642 euros d’aides publics (Fonds européens pour le développement rural et Agence de l’eau, NDLR).

Seulement deux stations de ce type dans le Gard

Adaptés en taille, la station doit permettre aux agriculteurs de venir laver leurs engins dans un endroit adéquat tout en préservant l’environnement. Un système de filtration des eaux de lavage par évaporation permet de séparer les produits toxiques de l’eau et d’éviter ainsi qu’ils ne ruissellent dans les sols. " C’était d’autant plus nécessaire que nous sommes dans une zone de captage prioritaire ", a rappelé le président de la CCBTA et maire de Bellegarde, Juan Martinez.

(Photo CCBTA).

Si l’argument environnemental a été mis en avant par les élus, l’agence de l’eau par la voix de Frédéric Launay, référent en captage et agriculture, a précisé qu' " un lavage dure à peine 10 minutes et ne dépense que 80 litres d’eau. C’est aussi une économie à ce niveau ". Pour utiliser cette plate-forme en libre-service, les agriculteurs devront s’inscrire en mairie et être muni d’un badge électronique délivré par la commune.

C’est seulement le deuxième outil de ce type construit dans le Gard. Le premier, déjà porté par la CCBTA, avait été inauguré en 2012 à Vallabrègues.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD Terre d’Argence, terre naturelle”

  1. En fait les pesticides comprennent plus que les phytosanitaires ou phytopharmaceutiques.
    Règlement (CE) no 304/2003 du Parlement européen et du Conseil du 28 janvier 2003 concernant les exportations et importations de produits chimiques dangereux [1] [archive]; ce sont des produits chimiques « fabriqués ou naturels ne contenant pas d’organisme vivant » :
    « Produits phytopharmaceutiques (directives européennes 91/414/CEE)[2] [archive] : les substances actives et les préparations contenant une ou plusieurs substances actives qui sont présentées sous la forme dans laquelle elles sont livrées à l’utilisateur et qui sont destinées à :
    protéger les végétaux ou les produits végétaux contre tous les organismes nuisibles ou à prévenir leur action, pour autant que ces substances ou préparations ne soient pas autrement définies ci-après ;
    exercer une action sur les processus vitaux des végétaux, pour autant qu’il ne s’agisse pas de substances nutritives (par exemple, les régulateurs de croissance) ;
    assurer la conservation des produits végétaux, pour autant que ces substances ou produits ne fassent pas l’objet de dispositions particulières du Conseil ou de la Commission concernant les agents conservateurs ;
    détruire les végétaux indésirables ou détruire les parties de végétaux, freiner ou prévenir une croissance indésirable des végétaux » ;
    « produits biocides (directives européennes 98/8/CE)[3] [archive]: Les substances actives et les préparations contenant une ou plusieurs substances actives qui sont présentées sous la forme dans laquelle elles sont livrées à l’utilisateur, qui sont destinées à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre de toute autre manière, par une action chimique ou biologique. »
    Les médicaments vétérinaires contre les ecto parasites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité