A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE La mauvaise passe à dix ?

Ce soir, Nîmes se déplace à Dijon pour la 12e journée de Ligue 1. En cas de défaite ou de match nul, les Crocos atteindraient le seuil fatidique des dix matches sans victoire.

Bernard Blaquart était confiant avant ce Dijon-Nîmes (photo Corentin Corger)

Ce soir, Nîmes (16e, 11 pts) se déplace à Dijon (17e, 11 pts) pour le compte de la 12e journée de Ligue 1. Sevrés de victoire depuis la 2e journée, les Crocos espèrent ne pas atteindre la barre fatidique des 10 matches sans succès. 

La situation n'est pas critique pour le Nîmes Olympique, mais le goût de la victoire commence à manquer. "À un moment donné il faut arrêter la série sans victoire même si les matches nul nous font quand même avancer un peu", analyse Bernard Blaquart. D'où le fait que les Crocos restent classés 16e avec 11 points soit à peine trois de moins que Bordeaux, 8e, mais avec un seul d'avance sur Amiens, 18e. Dans cette deuxième partie de tableau très serrée, gagner chez un concurrent direct serait une belle opération. Un match qui compte mais qui n'est pas décisif : "il en reste pagaille. Il est important comme tous les matches", résume clairement l'entraîneur.

Le contexte est le même pour les deux équipes. Dijon aussi veut stopper une série sans succès de huit matches, la dernière victoire des Bourguignons remontant à la 3e journée face à Nice (0-4). Et surtout, les Dijonnais restent sur quatre défaites consécutives à domicile. Ils ont néanmoins renoué avec la victoire mercredi, en gagnant 3-1 face à Caen en 16e de finale de coupe de la Ligue, alors que le match des Crocos contre l'ASSE, a été annulé. "Combien de joueurs ont joué mercredi et seront titulaires aujourd'hui ? Pas beaucoup, je pense. C'est mieux d'avoir joué et d'avoir gagné. Nous ça nous perturbe un peu notre semaine mais ce n'est pas grave", réagit BB.

Alioui titulaire, Ripart arrière droit ?

Rachid Alioui a mis fin à une disette de 505 minutes sans que les Crocos ne trouvent la faille (photo Anthony Maurin)

Contre Saint-Étienne, les Nîmois ont déjà mis fin à 505 minutes sans marquer. Une efficacité devant le but qui revient doucement. "Il y a des cycles, on s'adapte. Marquer en Ligue 1 ce n'est pas pareil qu'en Ligue 2. Les joueurs sont meilleurs, il y a moins d'erreurs", commente coach Blaquart. Le héros de vendredi dernier, se nomme Rachid Alioui, auteur de l'égalisation quatre minutes après son entrée en jeu. Son entraîneur est resté très flou sur une possible titularisation même s'il avait affirmé que l'international marocain n'était pas encore prêt à disputer un match en intégralité. Il pourrait cependant jouer une heure et débuter avec son compère de l'an passé, Umut Bozok.

À propos du onze de départ, l'autre interrogation concerne le poste d'arrière droit. Qui pour remplacer Sofiane Alakouch, forfait ? Lors de sa sortie à la 29e minute de jeu contre les Verts, c'est Ripart qui était redescendu d'un cran. Dans une vision plutôt offensive, voir le couteau-suisse nîmois démarrer à ce poste semble le plus probable, en lieu et place de Gaëtan Paquiez. Une dernière solution, encore plus improbable, serait de voir Loïck Landre coulisser à droite et Lybohy se réinstallerait dans l'axe. Fethi Harek est également absent et comme Sofiane Alakouch, leur retour interviendra après la trêve : "ça paraît compromis pour Nice", attestait le coach gardois.

Ce dernier a également abordé le dossier Mustapha Diallo : "on attend un troisième avis, mais ça sent la fin de carrière !". Le staff espère lui trouver un remplaçant avec des critères très précis : "pour moi c'est l'expérience qui nous fait défaut. Diallo et Valdivia réunissaient ces qualités. On a besoin de quelqu'un mais c'est difficile de trouver le bon profil. Un leader qui a joué en Ligue 1 avec du gabarit et pas prêté. Vous ne pouvez pas avoir trop de joueurs prêtés dans une équipe." Pour le voyage en Côte-d'Or, l'entraîneur amènera seulement trois milieux centraux, Hsissane n'a pas été retenu. Ce sont surtout les attaquants qui sont dans le viseur, en espérant que Thioub and co aient bien réglé leur mire.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Bernardoni, Valette - Paquiez, Landre, Briançon, Lybohy, Miguel, Maouassa - Valls, Bobichon, Savanier- Thioub, Bouanga, Ripart, Depres, Bozok, Alioui, Guillaume.

Composition probable : Bernardoni - Ripart, Briançon, Landre, Maouassa - Thioub, Savanier, Valls, Bouanga - Bozok, Guillaume.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité