A la uneActualitésSociété

NÎMES Le Conseil municipal des jeunes fait son bilan

Rencontre avec le maire, Jean-Paul Fournier, question-réponse et bilan satisfaisant.

Maud Shelvin-Sendin et Jean-Paul Fournier (Photo Anthony Maurin).

C'était une sorte de bilan informel de l'action du Conseil municipal des jeunes de Nîmes.

Un point final à une aventure longue de deux ans pour 35 collégiens, qui sont devenus bien souvent lycéens, une aventure particulière, un moment citoyen d'importance. Pour Maud Chelvi-Sendin, plus jeune conseillère municipale de Nîmes et déléguée à la Jeunesse, " Merci de votre participation, nous sommes très heureux d'échanger avec vous, je sais que vous avez des questions très pertinentes ".

Élus des collèges Vallès, Rostand, Mont Duplan, Alzon, Révolution, Lasalle ou encore Condorcet, 15 jeunes se sont adonnés au jeu préféré des journalistes, celui du question-réponse. Sans sourciller ni bouder son plaisir, Jean-Paul Fournier, actuel premier édile de la cité des Antonin a répondu de bon cœur.

Qu'est-ce qui vous a motivé à vous présenter ? " C'est ma ville, j'y suis très attaché. J'étais candidat en 2001 et je suis élu pour mon troisième mandat depuis. Il faut profondément aimer sa ville. J'ai choisi mon mandat de maire plutôt que celui de sénateur car maire, on décide, on oriente, on fait des choix pour sa ville. "

Quelles études et quel parcours avez-vous eu ? " Je n'ai pas fait beaucoup d'études car il n'en faut pas forcément pour être maire. J'ai privilégié ma vie politique à ma vie professionnelle. J'ai créé un atelier de publicité en 1967. Je me suis épanoui et j'ai été élu en 1983 pendant deux mandats en tant qu'adjoint de Jean Bousquet. Ensuite, j'ai été élu dans l'opposition puis, je suis maire depuis 2001. "

Les jeunes de l'actuel CMJ de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Trois mandats, vous n'avez pas l'impression de faire toujours les mêmes choses ? " Tous les mandats sont différents. Durant mon premier, il fallait impulser une démarche car les choses se mettent en place très lentement. Pour le deuxième, ce fut le temps des grands projets comme AEF ou le boulevard Jean-Jaurès. Nous avons eu quelques problèmes avec des recours devant les tribunaux, notamment avec le TCSP et le tour des boulevards. Enfin, le troisième est la concrétisation d'autres projets qui me tenaient à cœur comme le Musée de la romanité ou la patinoire. "

Votre meilleur souvenir ? Et le pire ? " L'inauguration d'AEF est un excellent souvenir après quatre années de travaux et trois dossiers compliqués avec des hauts et des bas. On a bien fait de tenir bon car cet espace est investi par les Nîmois. Je me rappelle aussi de l'inauguration du Musée de la romanité qui était une volonté personnelle. Certains le trouvaient un peu cher, d'autres disaient qu'il y avait assez de musées à Nîmes mais l'avenir me donne raison car nous dépassons déjà nos attentes. Il est ce qu'il est mais il y a encore deux pages le concernant dans l'Express sorti ce matin. Les inaugurations de l'avenue Jean-Jaurès et de la place du Chapitre ont elles aussi été d'excellents souvenirs. "

Comment faites-vous pour avoir une vie privée ? " On s'organise ! La famille doit adhérer à la démarche. Ma femme m'aide et partage tout cela avec moi. J'ai deux filles et trois petites-filles. On se voit tous les dimanches pour une réunion familiale. Je ne me plains pas ! "

Dans la salle du conseil municipal, les jeunes, Maud Shelvi-Sendin et Jean-Paul Fournier (Photo Anthony Maurin).

Comprenant que les jeunes lui demandaient si le maire était satisfait de ses mandats, Jean-Paul Fournier répond, " Ce n'est pas à moi de vous le dire, il faut le demander aux Nîmois. Des projets sont encore à accomplir qui me tiennent à coeur comme l'aménagement de 14 hectares des pépinières Pichon et la création d'un Palais des congrès derrière le Musée de la romanité. Tout va se mettre en place. Mon équipe est motivée et nous pouvons être satisfait. "

Maud Chelvi-Sendin, conseillère municipale, déléguée à la Jeunesse comprenant la question la repose et le maire de se prêter au jeu, " J'ai entendu pas mal de choses sur vous et votre travail. Votre démarche est intéressante, j'espère que cela vous a passionné. Nos élus sont à vos côtés et peut-être qu'un jour vous serez élus. C'est un souvenir important pour vous et je vous le souhaite ", conclut Jean-Paul Fournier.

D'ici la fin de l'année, les jeunes visiteront le Musée de la romanité et la caserne des pompiers de Nîmes. Mais depuis le début de leur mandature, voici les principales actions mises en place : Unesco Photo Tour, concert de chorale, jeux inter-collèges, réunions de travail hebdomadaires, visites (Carré d'art, arènes, Paloma, conseil départemental, gendarmerie...), rencontres et formations mises en place par la Ville afin d’assurer l’objectif principal du dispositif comme proposer un lieu d’apprentissage et de formation. Bref, tout ce qu'il faut pour bien connaître sa ville et le rôle des élus.

Créé pour être un espace d'échange et d'écoute des jeunes, un lieu d'apprentissage et de formation pour une citoyenneté active, le CMJ aide à la réalisation de projets validés par le conseil municipal en exercice et collabore avec une structure municipale active et adaptée, le service Jeunesse.

Les prochaines élections du CMJ seront ouvertes du 26 novembre au 7 décembre 2018 et le vote se fera le 11 décembre dans les collèges. Les Nîmois âgés de 11 à 14 ans pourront retirer leur bulletin de candidature auprès de la vie scolaire des établissements ou au service Jeunesse de la Ville, 9A rue Grétry. Tél : 04 66 27 76 83.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité