ActualitésCulture

AIGUES-MORTES Le 1er salon du livre flotte sur le canal !

Un très joli rendez-vous pour curieux et bibliophiles avertis.

Le 1er salon du livre d'Aigues-Mortes flotte sur le canal (photo Véronique Camplan)

Un premier dimanche de novembre à Aigues-Mortes marqué par l'organisation d'un salon du livre. Une première réussie qui sera certainement suivie de bien d'autres éditions.

À la vente ont trouve des ouvrages de bibliophiles soigneusement choisis, de belles collections de BD, des livres techniques ou historiques, de jolis livres pour enfants. Le tout dans deux péniches à quai devant la tour de Constance. Que l'on soit collectionneur ou seulement curieux, la manifestation valait le détour.

Une offre éclectique de 1 500 ouvrages

Ces ouvrages qui renferment des pliages en relief qui surgissent au fil des pages s'appellent des pop-up et font la joie des parents conteurs et des enfants rêveurs (photo Véronique Camplan)

Dimanche dernier à Aigues-Mortes, on ne savait plus où donner de la tête. En cette journée encore douce et sans pluie, le festival du court métrage Écran libre et le salon du livre se disputaient le cœur des assoiffés de culture et de belles histoires. Aller de l'un à l'autre était la solution, ignorer le salon du livre, une erreur.

D'abord, il y avait le cadre, des péniches, claires, vastes et parquetées, qui ne semblaient avoir été conçues que pour ce moment. En vérité, la saison touristique étant achevée, leur propriétaire était ravie de leur offrir une nouvelle occasion de faire rêver leurs passagers. Voyage immobile cette fois, parmi les 15 000 ouvrages, comme autant d'îles à aborder.

De la terre à la lune en passant par la Nîmes antique

En arrière plan, une très jolie collection de romans de Jules Verne et au premier plan, un très vieil ouvrage traitant de l'histoire de la Nîmes antique d'une valeur de 600 €. (photo Véronique Camplan)

Bibliophile et bouquiniste passionné, Jean-Pierre Roberti est aussi l'organisateur de ce salon et de bien d'autres en France. "Il y a 8 stands, explique-t-il, chacun ayant plus ou moins une spécialité. Mais ce qui différencie ce salon d'une foire au livre, c'est qu'ici nous disposons d'un bel espace en intérieur. Nous pouvons donc y exposer des ouvrages qu'il serait impossible de sortir lors de manifestations en extérieur."

Jean-Pierre Roberti, veille à la qualité des ouvrages exposés et se réjouit qu'il soit possible pour les clients de faire de jolies affaires. "Tous ceux qui exposent et vendent ici sont des amis et des gens sérieux", affirme l'organisateur. Un sérieux et des passionnés qui travaillent dans la bonne humeur et se font un plaisir de renseigner les chalands sur les ouvrages qui les intéressent ou les intriguent. Concrètement, on y trouve des livres à tous les prix, de 5 € à 1000 € pièce.

J'veux du cuir !

Cette importante collection, n'interpellera que des passionnés quant à son contenu. En revanche, on ne peut pas s'empêcher d'admirer cette couverture de cuir doré à l'or fin et agrémentée d'une plaque d'émaux (photo Véronique Camplan)

Pour qui aime les livres, c'est un plaisir de flâner parmi les éditions rares de Jules Verne, la collection complète des récits d'Henri de Monfreid, des livres d'histoires de la région, des bandes-dessinées en collections complètes auxquelles il ne manque pas un titre… Le salon ne dure qu'une journée mais c'est sûr, l'année prochaine, on reviendra !

Véronique Palomar-Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité