ActualitésSociété

GARD Sans taxe d’habitation mais avec quelques questions…

La direction départementale des Finances publiques du Gard (Photo Anthony Maurin).

On se rapproche du 15 novembre, date d'échéance de paiement de votre taxe d'habitation. Pour cette première fois depuis la réforme, la première étape baissera de 30 % du dû de 80 % des foyers (278 000 Gardois) ou vous épargnera tout paiement.

D'ici 2020, la baisse sera de 100 % pour 80 % des foyers. Dans le Gard, on parle d'une économie (ou d'une hausse de pouvoir d'achat) de plus de 323 millions d'euros. Comptant 336 000 foyers fiscaux concernés, le montant moyen pour l'année 2018 sera de 458 euros mais pour 278 000 Gardois, le bénéfice sera de 147 euros la première année, 319 euros la seconde pour finir à 491 en 2020. Vous pouvez vous amuser à cliquer sur la carte dynamique mise en place ici.

Pour les Nîmois, par exemple, 71 280 paient actuellement la taxe d'habitation avec une moyenne de 770 euros par foyer fiscal. 57 252 seront exonérés ou bénéficieront d'une baisse d'ici 2020 mais pour le reste du Gard, seules 48 communes sur les plus de 353 existantes (soit 14 %) ont fait le choix d'une augmentation pour compenser les pertes. " Cette réforme concernant la taxe d'habitation est majeure en matière de politique fiscale pour ce gouvernement ", explique Frédéric Guin, directeur départemental des Finances publiques du Gard.

restructuration et innovation

Avec ses 900 agents dédiés, la DDFIP 30 est une machine bien huilée mais qui sera touchée, comme tous les services publics, par une future et probable baisse d'effectif. La dématérialisation et l'automatisation ne signifient pas pour autant la fin des haricots... Arrivé depuis six mois à la tête des finances gardoises Frédéric Guin fait son premier bilan. " Je connaissais déjà bien le Gard et sa région mais je découvre et approfondis mes connaissances. Maintenant, je peux pleinement jouer mes fonctions dans cette période riche en changements. Je vais sur le terrain. je veux que l'on conserve un dialogue, une présence. "

Le Gard est disparate, à l'Est, c'est urbain, à l'Ouest, rural. Le maillage des finances publiques est exceptionnel mais pourrait se réduire dans les années à venir. " Je suis conscient qu'il faut de la proximité et une certaine accessibilité de nos services au public. Nous devrons nous adapter, innover dans les services à distance mais nous devrons aussi maintenir une présence forte sur le territoire. Nous pensons investir dans des Maisons de services au public. Nous y mettrons des agents mais c'est le défi le plus important et le plus passionnant quant vous êtes à la direction des Finances publiques dans un département comme le Gard. Nous allons poursuivre notre modernisation avec ce souci permanent de répondre à tous les besoins ", conclut Frédéric Guin.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité