A la uneFaits Divers

GARD La justice confirme le renvoi aux assises pour viol d’un footballeur professionnel

Il est accusé d'avoir abusé avec son cousin, d'une jeune fille de 15 ans, dans un camping d'Aigues-Mortes en juillet 2012

Le palais de justice de Nîmes. Photo archive / Objectif Gard).

La cour d'appel de Nîmes a tranché en début de cette semaine.

Un joueur professionnel de football évoluant dans un championnat européen est renvoyé pour viol devant les assises du Gard. La chambre de l'instruction de Nîmes valide le travail du juge d'instruction gardois et estime comme lui que les faits reprochés au footballeur et à son cousin méritent la cour d'assises des mineurs de Nîmes. Objectif Gard avait révélé l'information en septembre dernier.

Tout s'est déroulé dans un camping d'Aigues-Mortes, le 7 juillet 2012, entre jeunes touristes. Ce matin-là, vers 5h45, une jeune fille de 15 ans vient de participer à l'une de ses toutes premières sorties avec ses copains du camping. Elle va être retrouvée en état de choc et en pleurs. Elle affirme immédiatement avoir été abusée sexuellement et elle cible deux garçons, âgés à l'époque de 17 et 19 ans.

Elle ne donne pas le prénom du plus jeune, mais affirme qu'il est " prétentieux et con " selon ses propos aux enquêteurs et qu'il s'agit du frère d'un célèbre international de football étranger dont elle indique l'identité.

Ce garçon aurait déjà essayé en vain de la draguer précédemment lors des vacances au camping gardois et il aurait, selon ses dires, profité de son état de faiblesse lié à son alcoolémie. Selon elle, mais aussi plusieurs jeunes autres témoins, les deux agresseurs présumés connaissaient l'âge de l'adolescente car elle avait expliqué quelques heures auparavant qu'elle ne pourrait pas rentrer dans la discothèque du camping " car elle n'avait que 15 ans ". La victime estime aussi que les deux mis en cause l'auraient fait boire pour la rendre plus vulnérable. Elle n'a jamais varié dans ses déclarations.

Le mineur visé par la plainte confie durant la procédure qu'il est devenu footballeur professionnel, en indiquant qu'il joue dans un célèbre club anglais. Il évolue maintenant en Belgique. Il a été entendu quelques minutes après les faits. Lui et son cousin ont affirmé dans un premier temps que le footballeur en devenir à l'époque, n'avait jamais eu une relation sexuelle avec la plaignante.

Il est ensuite revenu sur ses déclarations. Il aurait menti pour préserver son idylle avec sa petite amie du moment. Dans un deuxième temps, il signe en procédure qu'il a eu une relation sexuelle avec la jeune fille mais qu'elle était consentie. Le cousin, âgé de 19 ans en 2012, a estimé que la relation sexuelle était également partagée. Il explique aux militaires chargés des investigations après avoir menti sur la participation de son cousin, qu'il a attendu que ce dernier " s'en aille pour prendre la place " !

Avec la décision, ce mardi, de la cour d'appel de Nîmes, un procès en cour d'assises se profile dans les prochains mois, pour les deux jeunes hommes mis en examen et aujourd'hui âgés de 23 et 25 ans...

B.DLC

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité