ActualitésSociété

GARD Sprint final pour la CFDT dans les élections professionnelles

Jocelyne Cabanal, secrétaire confédérale nationale de la CFDT, s'est rendue à Nîmes afin de rencontrer les agents du CHU et du Conseil départemental.

Jocelyne Cabanal, auprès des militants, qui arbore le slogan : je suis une richesse ! (photo Corentin Corger)

À moins d'un mois des élections professionnelles du 6 décembre, Jocelyne Cabanal, secrétaire confédérale nationale de la CFDT (Confédération française démocratique du travail) est venue à Nîmes rencontrer les agents du CHU Carémeau et ceux du Conseil départemental.

Le 6 décembre prochain se tiennent les élections professionnelles destinées à désigner les représentants du personnel amenés à siéger aux CAP (Commissions administratives paritaires), CCP (Commissions consultatives paritaires) et CT (Commissions techniques) placées auprès du CDG 30, le Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Gard. Une élection qui concerne près de 5 millions d'agents en France notamment dans la fonction publique hospitalière, d'État et territoriale.

La CFDT présente des listes aussi dans le Gard, où le syndicat compte environ 200 adhérents. À trois semaines du scrutin, Jocelyne Cabanal, secrétaire confédérale nationale s'est rendue à Nîmes pour la dernière ligne droite de la campagne. Ce mardi matin, très tôt, elle a rencontré les agents du CHU Carémeau. "On veut qu'il y ait des transformations en écoutant la parole des agents. Et là il y a du taf !", expliquait-elle entourée des militants au siège nîmois de la confédération. Une campagne basée sur le dialogue social : "nous n'avons pas systématiquement un discours d'opposition. On cherche la négociation, ce qui est plus difficile." 

Une visite au centre hospitalier qui a permis de confirmer une réalité, concernant les difficiles conditions de travail : "un agent qui n'est pas bien, ne peut pas rendre un service de qualité." Être présent sur le terrain, écouter les doléances, en arborant le slogan : je suis une richesse. Des efforts car la CFDT compte bien marquer les esprits lors de ce scrutin : "on a progressé de 10 à 30% lors des précédentes élections dans le Gard. Je leur ai fait le pari d'arriver à 40% comme la CGT", ambitionne la secrétaire confédérale nationale. Première organisation dans le privé, la CFDT veut rivaliser avec son concurrent sur les deux secteurs cumulés, "ça se joue à environ 20 000 voies", souligne Jocelyne Cabanal. Un travail de terrain qui donnera satisfaction ou non le 6 décembre prochain.

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité