A la uneActualitésPolitique

POMPIERS La fronde des communes s’organise

Vingt-cinq communes ont déposé un recours gracieux pour demander l’annulation de la réforme de leur contribution au budget du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours).

Au centre, le président du conseil d'administration du SDIS Alexandre Pissas (à G.) et le président du Département Denis Bouad (Photo d'archives : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Après leur réunion secrète au château de Générac, la semaine dernière, 25 communes viennent de déposer un « recours gracieux » auprès du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). L’objet ? L’annulation de la délibération du 18 septembre sur le nouveau mode de calcul de leur contribution financière.

Aujourd'hui, la contribution des mairies représente 40% des recettes du SDIS, soit 28 M€. Après le tollé du maire de la Grand’Combe, l’année dernière en Conseil départemental délocalisé à Saint-Gilles, une commission ad hoc a été mise en place pour revoir de manière plus équitable la répartition de l’enveloppe financière. Présentés en septembre dernier, les résultats de ladite commission ont été approuvés, dans la foulée, par le Conseil d’administration du SDIS.

« Atteinte au principe d’égalité »

Seulement voilà, ces nouveaux critères ne plaisent pas à tout le monde… D'après les maires frondeurs, certains seraient illégaux, comme celui du seuil des 3 500 habitants. « Les villes de moins de 3 500 habitants ne doivent pas moins contribuer que celles de plus de 3 500 habitants ! », vilipende le maire de Générac, Frédéric Touzellier. Conforté par leur avocat, ces élus estiment qu’il s’agit là « d’une atteinte au principe d’égalité devant les charges publiques. »

Et d’argumenter : « la  distinction entre les communes de plus ou de moins de 3 500 habitants n’a aucun rapport avec l’objet du SDIS et au regard des missions du SDIS, elles ne sont pas dans une situation différente. » La direction du SDIS a deux mois pour répondre à ce recours gracieux. Au risque de voir les maires frondeurs  déposer officiellement un recours au tribunal administratif de Nîmes.

À quelques heures du Conseil d’administration des pompiers, cet après-midi, qui s’annonce déjà tendu (relire ICI), les communes veulent mettre (un peu plus) la pression.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : GARD L’incendie sur les finances des pompiers rallumé

POMPIERS Les gagnants et les perdants de la contribution communale

POMPIERS L’incendie rallumé en conseil départemental…

LE 7H50 de Frédéric Touzellier : « On veut une relecture de notre contribution au budget des pompiers ! »

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “POMPIERS La fronde des communes s’organise”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité