ActualitésPolitique

VILLENEUVE L’opposition accuse la municipalité de brader ses terrains

Jeudi soir, lors du conseil municipal de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Cinq euros le mètre carré : c’est le prix auquel un terrain qui fait partie du domaine privé communal, en clair qui appartient à la mairie de Villeneuve, a été vendu jeudi soir lors du conseil municipal.

Un terrain de 322 mètres carrés, situé sur la Montagne des Chèvres, à proximité du lycée Jean-Vilar, qui n’est pas constructible car en espace boisé classé. Il a donc été vendu à un couple de propriétaires privés pour 1 610 euros. Cette vente a provoqué des interventions de l’opposition, Florent Lemont (LREM) en tête, s’étonnant du prix de vente du terrain. « Depuis le temps, vous auriez dû comprendre que la référence pour les ventes effectuées par les collectivités territoriales est France Domaine, il n’y en a pas d’autres, lui rétorquera le maire, Jean-Marc Roubaud. Expliquez-moi la valeur d’une parcelle de 300 m2 de forêt, enclavée ? »

Florent Lemont lui répondra que les propriétaires acquéreurs verront leur maison voisine prendre de la valeur à bon compte. Jean-Marc Roubaud rappellera quant à lui que la parcelle était non constructible, et renverra une nouvelle fois la balle vers l’estimation des Domaines, dont Florent Lemont rappellera qu’elle est consultative. « Cette parcelle jouxte le lycée. On ferait mieux de lui affecter », estimera pour sa part la socialiste Brigitte Philibert. Une idée rejetée par le maire qui juge que « ce terrain n’avait aucune utilité publique. En le vendant nous avons moins de délaissé, les choses se structurent. »

La délibération sera votée avec les voix contre des trois opposants présents.

Et aussi... 

La suite : ce vendredi matin, Florent Lemont nous a fait parvenir un communiqué de presse sur la cession de terrains par la commune : « La majorité a pris l'habitude de céder à certains riverains des parcelles de terrain à des prix n'ayant aucun rapport avec les valeurs commerciales des biens. Selon la localisation sur le cadastre, ces prix bradés varient entre 5€ et 75 € le m2 quand les valeurs réévaluées après inclusion aux propriétés des demandeurs oscillent entre 50 et 400€ le m2. À chaque fois, nous dénonçons cette pratique pouvant s'apparenter à une certaine forme de corruption puisque dès la session signée, la valeur des propriétés concernées peuvent voir leur valeur sensiblement augmenter. Hier (jeudi, ndlr), un terrain de plus de 300 m2 sur la montagne des chèvres à été cédé à 1 600€ quand cette surface devenue privée cotera près de 20 000€ ! Avant hier c'était un terrain de plus de 4 000 m2 cédé à 24 0000€ alors que le marché le cote au minimum à 600 000€. »

Les questions orales : tradition villeneuvoise, le conseil municipal a vu jeudi soir pas moins de cinq questions orales de l’opposition. On retiendra du côté du communiste Dominique Declosmenil le fait que son idée de mise en place d’un système qualifié de « Bison futé » de la déchetterie des Angles, déjà exprimée dans le même cadre, a été retenue par le SMICTOM et sera mise en place début 2019 sur internet. Côté Florent Lemont, on retiendra la question du devenir de l’ancien terrain du stockage du matériel municipal de la rue Camp de Bataille. On apprendra par le premier adjoint, Xavier Belleville, qu’il y avait sur cette parcelle un projet d’aménagement avec du logement et du parking public, porté par Grand Avignon résidences.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité