Actualités

SALON MIAM La filière Baron des Cévennes sort de l’ombre

Les produits de la filière Baron des Cévennes sont à découvrir sur le salon Miam. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Sous le chapiteau de l’entrée du salon Miam, les visiteurs peuvent découvrir la filière porcine Baron des Cévennes. Cinq ans après sa création, elle commence la commercialisation de ses produits.

Née en 2013 de la volonté de plusieurs chefs étoilés du Gard et d’éleveurs de mettre en valeur les savoir-faire locaux, l’association Baron des Cévennes compte aujourd’hui douze producteurs et 150 porcs répartis sur le Gard, le Sud de la Lozère et le Nord de l’Hérault. Pour offrir un produit haut de gamme, cette filière d’excellence respecte de nombreux critères : élevage en plein air sous les chênaies et châtaigniers, alimentation locale (céréales, châtaignes…) sans OGM ni additif et conservateur, un pôle de naissance en plein air, une surface d’élevage minimal de 200 m² par porcs, un engraissement d’au moins douze mois, etc.

Quant à la race choisie, elle est originaire des États-Unis : « C’est un duroc, explique Michel Delafoy, président de l’association. Elle est parfaitement adaptée au climat et aux spécificités des Cévennes. Son goût est particulier, avec une saveur qui reste en bouge et un gras persillé. » Plusieurs produits en découlent aujourd’hui tels que les saucissons, jambons (dont les âges d’affinage varient de 12 à 36 mois), terrines (aux cèpes, oignons, châtaignes…) ou encore la poitrine roulée, que les éleveurs font chaleureusement déguster sur leur stand.

La filière porcine compte bien poursuivre son ascension en passant de 150 à 300 porcs en 2019. « Nous allons dans le bon sens. Maintenant, il faut développer la commercialisation », souligne Michel Delafoy. Les produits « Baron des Cévennes » sont disponibles directement dans les fermes cévenoles, chez le volailler Jean-Louis Laget (rue des Mourgues à Alès), et prochainement aux Halles de l’Abbaye.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité