A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un apéritif hebdomadaire à déguster sans modération !

Un service public pour quoi faire ? À Nîmes, la semaine a été marquée par la grève des salariés de la Société STDG et les agents de propreté de la société Sud Services. Deux mouvements qui se sont entrechoqués au même moment et qui exprimaient l'exaspération face à des opérateurs privés liés à des marchés publics qui tentent de trouver l'issue d'une rentabilité sans entendre le désarroi de leurs collaborateurs.

Alors certes les progrès techniques offrent de meilleures perspectives dans les tâches réalisées. Bien entendu que la notion de coût et d'efficacité doit être évaluée. Peut-être que les agents notamment dans le transport bénéficient de quelques avantages sociaux discutables. On a envie de dire "et alors ?" Ces mêmes salariés doivent chaque cycle de marchés publics faire face à un nouveau patron, de nouvelles directives, une nouvelle organisation, de nouvelles craintes... N'est-ce pas déjà déstabilisant ? Pourquoi avoir une vision purement économique et entreprendre une équation de rationalisation des coûts dans le cadre de ces services publics ? Pourquoi vouloir comparer ces mêmes salariés (apparentés à des agents publics) aux salariés du privé ? Est-ce cette société que l'on veut ?

Mettre en concurrence tout le monde sans discernement, sans capacité de nuance et sans comprendre que les transports, l'électricité, l'eau, la protection, la santé, Internet - et j'en passe ! - sont des biens communs qui nous obligent tous. Ces agents publics ou exerçant dans le cadre d'un service public doivent donc être soumis à des objectifs cohérents et sérieux, détachés de valeurs monétaires et de préoccupations mercantiles.

Il est évident que la responsabilité ne doit pas être entièrement portée par les sociétés détentrices de ces marchés publics mais avant tout par les collectivités qui attribuent des marchés publics "à bas prix" et condamnent indirectement les salariés de ces entreprises privées. Vanter les économies réalisées est donc redoutablement efficace en matière de communication, c'est peut-être au final dramatiquement irresponsable pour l'avenir du service public.

L'abstention bizarre. S’abstenant sur la question 46 du conseil municipal de Nîmes de ce samedi question concernant la création d’un parking de plus de 200 places sur le domaine de la ZAC de la zone de la gare, les élus centristes ont étonné l’assemblée. Si la municipalité veut faire de ce bout de triangle un parking pour assurer un service supplémentaire pour les Nîmois, les intérêts des Centristes divergent. Mais pourquoi diable ? Avec le futur parc urbain des anciennes pépinières Pichon, la Ville aura besoin de places de stationnement. Il serait peut-être temps d'arrêter les chamailleries et de penser aux Nîmois !

Feu vert pour le Mas Larrier. Ce n’était qu’une formalité mais il fallait la passer. Yvan Lachaud, président de Nîmes métropole, et Joseph Giordano, directeur des grands projets SNCF Réseaux (le grand boss du contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier) se sont rencontrés cette semaine, selon nos informations. Ils ont signé l’acte de vente de ce Mas situé face à la sortie de la nouvelle gare Nîmes-Pont du Gard. Une ombre planait sur cette vente à Nîmes métropole car la Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural) départementale, poussée par certains lobbies agricoles, était partie pour préempter le site. Il aura fallu tout le poids de Dominique Granier, président de la Safer Occitanie et de la Chambre d’agriculture gardoise, pour que la vente se déroule sans anicroches. Fort heureusement pour l'Agglo, car cet équipement constitue la première vitrine de Magna Porta. Il préfigure le futur quartier économique où devraient se conjuguer tertiaire, agriculture et activités industrielles.

À Droite, la famille, c'est sacré. Cette semaine a été marquée par l’immersion de Laurent Wauquiez dans le Gard. En campagne pour les Européennes, le patron des Républicains est resté deux jours dans notre département, alternant rencontres avec les pêcheurs et la police et réunion publique avec les électeurs à Nîmes. Pour que le déplacement soit réussi, les élus Les Républicains étaient invités à apporter leur contribution. Si Laurent Wauquiez n’est pas la « tasse de thé » de Laurent Burgoa, le juppéiste et président du groupe d’opposition au Département a convié les conseillers départementaux à la réunion publique du mercredi. C'est presque à se demander si Laurent Burgoa n'aurait pas quelque chose à demander à Laurent Wauquiez... 

Banino, l'Américain ! Conseil d'administration tendu, jeudi, chez les pompiers. Sur les 19 élus, 8 ont voté contre une hausse de la participation financière des communes au budget du SDIS (Service d'incendie et de secours). Parmi les contestataires Jean-Louis Banino, maire des Angles. Mâchant son chewing-gum d'une façon somme toute élégante, un pompier agacé par son vote lui balance : « vous parlez de manque de démocratie ? Moi, je vous parle de manque de politesse ! À force de mâcher votre chewing-gum comme vous le faites, on va bientôt vous traiter d’Américain » Trump n’a qu’à bien se tenir…

Collège de Remoulins : trois architectes sélectionnés. Après 20 ans d’attente, « on voit le bout du tunnel », confie le Département. Lundi, trois cabinets d’architectes (sur 51 candidats) ont été retenus pour dessiner et présenter, début mars, le futur établissement. Inondé en 2002, le collège sera reconstruit sur site et en hauteur, laissant s’écouler l’eau en cas d’inondation. L’ouverture de l'établissement est prévue pour 2022. Il devrait accueillir 600 élèves.

161 523. C'est le nombre de lecteurs qui se connectés ce samedi sur Objectif Gard, via notre site Internet et nos applications mobiles, pour suivre l'actualité Gardoise. Une actualité riche marquée par le mouvement des gilets jaunes dans tout le Gard, le Salon Miam à Alès ou encore la magnifique victoire de l'OAC face aux Corses de l' AC Ajaccio (2-0). Et l'on ne vous parle pas de l'audience exceptionnelle de nos différentes vidéos en direct. Y'a une rédaction qui va passer un bon dimanche...

20h Info. À partir de ce lundi 19 novembre, Objectif Gard innove et vous propose désormais tous les soirs, une toute nouvelle rubrique à 20h. Sous format vidéo, cette rubrique vous proposera du lundi au vendredi un résumé en 1'30 de l'actualité du jour, mixé et remixé par notre nouvelle recrue, Adrien, notre spécialiste vidéo. Rendez-vous donc demain à 20h pour la première édition. Et pour les passionnés de météo, pas d'inquiétude, le bulletin quotidien rédigé en partenariat avec Météo France est décalé de 30 minutes. Il sera donc désormais diffusé à 20h30.

La rédaction

Avant-goût :

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité