Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /data/www/root/www.objectifgard.com/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690
ActualitésSociété

NÎMES Les droits des enfants renforcés et mieux articulés

Dans le cadre de la Semaine gardoise des droits des enfants, une charte et un protocole ont été signés afin de coordonner plus efficacement les interventions des différents acteurs.

Jean-Michel Suau, conseiller départemental, délégué à la protection de l'enfance et de la famille (photo Corentin Corger)

Jusqu'à vendredi, le Département consacre cette semaine aux droits des enfants. Ce mardi, Journée internationale des droits des enfants, était le moment phare avec deux signatures pour renforcer ces droits et permettre aux différents acteurs de travailler de manière plus coordonnée. 

Salon des Maires à Paris, pour Denis Bouad, président du Département, gestion du mouvement des Gilets Jaunes, pour Didier Lauga, préfet du Gard, et Éric Maurel, procureur de la République : trois des principaux acteurs de cette signature tant attendue n'étaient pas disponibles. Néanmoins, Jean-Michel Suau, conseiller départemental délégué à l'enfance et à la famille ou encore Laurent Noé, directeur académique des services de l'Éducation nationale étaient présents pour ratifier les deux textes.

Le premier, c'est la charte de l'ODE (Observatoire départemental de l'enfance) qui fait suite à la création de cet organisme. Signée par 23 partenaires, elle a pour but de servir de base de travail et de feuille de route concernant la prévention, la protection maternelle et infantile et l'accompagnement des familles. L'ODE contribue à la dynamisation du partenariat et à renforcer l'articulation entre les interventions des différents acteurs. Une charte pour clarifier les axes des travaux et répartir les tâches de chacun.

Laurent Noé, DASEN du Gard, au côté des différents acteurs de ces deux signatures (photo Corentin Corger)

Mais aussi entériner le regroupement des informations afin de mieux protéger les enfants. Près de 14 acteurs ont signé le protocole du recueil de traitement et de l'évaluation des informations préoccupantes concernant les enfants en danger ou en risque de danger. Cette information est transmise au Département qui va ensuite saisir les autorités pour qu'un enfant soit placé ou non.

En 2017, 2 618 informations préoccupantes sont parvenues au service du Département. 1 048 ont été évaluées et 655 se sont achevées par un signalement au parquet des mineurs. Actuellement, le Conseil départemental évalue les dossiers de 210 enfants. C'est dire de la nécessité de renforcer la coopération de cette mission.

Un premier protocole avait été signé en 2010, mais des modifications législatives du 14 mars 2016, ont contraint à les adapter dans ce nouveau texte. Parmi ces nouvelles mesures, on peut citer l'élargissement du périmètre d'évaluation à toute la famille du mineur concerné. Pour les droits des enfants, plus de 70 actions se déroulent cette semaine dans le Gard.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /data/www/root/www.objectifgard.com/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651