A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Bousculé, Nîmes gagne in extremis

Dans un match intense, l'USAM s'est imposé 32-31 grâce à un arrêt décisif de Paul dans les ultimes instants.

L'USAM s'est offert une quatrième victoire consécutive en s'imposant 32-31 contre Pays d'Aix, pour le compte de la 10e journée de Lidl Starligue. Mais rien n'a été facile pour les Usamistes ce soir...

Pour cette rencontre, Franck Maurice pouvait compter sur le retour de son arrière droit Micke Brasseleur. Il débutait d'ailleurs en compagnie de Dupuy sur la base arrière. Salou démarrait en pivot, Nyateu en demi-centre et le duo Sanad-Rebichon se chargeait des ailes.

Après avoir rapidement mené 2-0, l'USAM était rattrapé face à des visiteurs bien rentrés dans la partie (3-3, 6e). Les Nîmois ne parvenaient pas à prendre la maîtrise des débats et Aix faisait une première percée au compteur, emmenée par sa jeune pépite Minne (3-6, 10e). Sur l'exercice du penalty, Sanad et Gérard rataient chacun leur première tentative. L'Égyptien ne manquait pas son deuxième face-à-face devant Pardin. Dupuy envoyait un missile dans le but et la Green Team réduisait la marque (5-7, 14e).

Pardi, Pardin !

Prandi a trouvé sept fois la faille contre Aix (photo USAM)

La défense du Pauc était difficile à bouger et quand les Usamistes y parvenaient, ils butaient sur l'excellent Wesley Pardin. Le dernier rempart bucco-rhodanien contrecarrait les plans nîmois en réalisant notamment deux arrêts de haute volée. D'abord, en stoppant net une tentative lointaine de Brasseleur puis, du pied, il nous privait d'un Sanachon, le kung-fu usamiste ! Brasseleur était en échec avec un ratio de 4/9 à la pause. L'ex-joueur d'Ivry avait tendance à se précipiter et manquait plusieurs fois le cadre.

Le jeu nîmois était beaucoup axé sur le shoot à neuf mètres, quitte à délaisser le jeu placé. De l'autre côté, c'est le canonnier Prandi qui se mettait en route. Avec plus de réussite : trois buts marqués pour quatre tentatives. Par l’intermédiaire de son capitaine Rebichon, l'USAM égalisait (10-10, 22e). Malgré les sept arrêts de Pardin, les Nîmois n'étaient menés que d'un but à la pause (15-16). Mais tout restait à faire.

Des ailiers au rendez-vous

Pour tenir l'adversité, au retour des vestiaires, l'homme fort devenait Julien Rebichon. Fidèle à l'ADN de jeu du club, l'ailier jouait très vite les coups d'envoi pour se faufiler dans la défense aixoise et inscrire deux buts. Des valeurs de combat qui ont certainement dû plaire à ses amis du foot, Bozok, Guillaume, Bobichon, Briançon, Paquiez, présents en tribune (18-19, 36e).

Progressivement la rencontre basculait à l'avantage des locaux. La rentrée dans les cages de la doublure Paul y était fortement pour quelque chose (22-23, 42e). Le Slovaque arrêtait un penalty important à ce moment de la rencontre. Il réitérait le même exploit à dix minutes du terme. Une performance qui influait sur les siens et sur le score.

Rien de mieux qu'un Sanachon pour reprendre enfin l'avantage (25-24, 46e). Sanad doublait en réussissant un penalty, son troisième de la soirée. Rebichon efficace sur le jeu rapide et Sanad très précieux au penalty : les ailiers ont fait le taf ce soir. L'Usam creusait l'écart et le temps-mort demandé par Jérôme Fernandez, ancienne gloire de l'équipe de France et entraîneur de Pays d'Aix, n'y changeait rien (30-27, 52e). L'écart était même de quatre buts lorsque Nyateu chipait le ballon et filait marquer dans le but vide.

La réussite avait changé de camp. Les Vert étaient beaucoup plus réalistes que les Aixois. Ces derniers gardaient contact à une unité, à trente secondes du terme. Un temps mort et du vice ne suffisaient pas. C'est Teodor Paul qui sortait l'arrêt du match à une poignée de secondes de la fin et devenait le héros de la Green Army. Succès 32-31, joueurs et supporters pouvaient exploser !

Corentin Corger

10e journée de Lidl starligue

Salle du Parnasse. USAM 32 -AIX 31. (mi-temps : 15-16). Avertissements à Nîmes : Dupuy (11e), Salou (13e), Desbonnet (13e). Avertissements à Aix : Konan (5e), Goni (9e). Deux minutes à Nîmes : Nieto (37e), Dupuy (52e). Deux minutes à Aix : Pecina (7e, 35e,46e), Goni (14e, 52e), Juan Andreu (22e). Disqualification à Aix : Pecina (46e).

USAM : Desbonnet (5/28), Paul (6/14) ; Gallego (0/0), Rebichon (6/8), Salou (1/1), Nyateu (4/7), Dupuy (1/1), Garain (0/0), Tobie (1/2), Nieto (1/1), Prandi (7/12), George (0/0), Gerard (0/1), Sanad (7/10), Suty (0/0), Brasseleur (4/10). Entraîneur : Franck Maurice.

Aix : Baznik (3/7), Pardin (10/37); Cabanes (0/0), Andreu Candau (5/6), Goni Leoz (6/11), Pecina Tome (0/0), Dahlhaus (1/3), Cingesar (0/0), Larsen (3/4), Bjornshauge (0/0), Stenmalm (0/2), Konan (0/0), Minne (7/12), Camarero (5/7), Ong (4/6), Derot (0/0).   Entraîneur : Jérôme Fernandez.

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité