A la unePolitique

MUNICIPALES 2020 150 personnalités s’engagent pour l’union de la Gauche à Nîmes

L'entrée de la mairie de Nîmes Photo : DR

Acteurs de la vie politique, sociale, économique, culturelle, sportive... Des citoyens s'engagent pour les Municipales 2020 à Nîmes.

Leur objectif est simple : "écrire une nouvelle page de l’histoire de la ville." Las des divisions, des citoyens appellent au rassemblement de la Gauche afin d'empêcher la Droite et le Centre de conserver la mairie. On y retrouve des personnalités du Parti socialiste, du Parti communiste, du Front de gauche, de France insoumise, d'Europe Ecologie Les Verts...

Tous veulent saisir l'opportunité historique de mettre la main sur la ville de Nîmes dans deux ans, sur le théâtre des divisions de la Droite et du Centre. Cet appel à une liste d'union de la Gauche plurielle n'est donc plus une vaste utopie mais bien une réalité au regard des 150 signataires que vous pourrez découvrir plus bas.

On retrouve aussi les conseillers départementaux Christian Bastid et Amal Couvreur, les élus d'opposition Catherine Bernié-Boissard et Sylvette Fayet, Alain Clary (ancien maire de Nîmes), le socialiste Hamoniste Christophe Geneix, l'écologiste Sibylle Jannekeyn ou encore Mohamed Jaffal, président du comité de quartier de Pissevin.

Objectif Gard vous propose de découvrir l'appel dans son intégralité : 

"Nous voulons du changement. Nous pensons fermement qu’il faut tourner la page des 17 années de gestion municipale de Droite par Messieurs Fournier et Lachaud, aujourd’hui empêtrés dans des querelles de personnes et qui pourtant décident et votent ensemble depuis trois mandats les mêmes projets. Il faut aussi repousser la menace de l’extrême-droite.

Les Nîmois subissent les mauvais coups du gouvernement Macron qui casse les services publics, attaque le pouvoir d’achat, fragilise la Politique de la ville et le logement social, réduit les moyens des collectivités territoriales. Nous voulons, à l’inverse, penser et construire une ville solidaire, écologique et citoyenne.

Nous appelons au rassemblement des forces de Gauche. Nous appelons à l’élaboration d’un projet audacieux à partir des besoins des populations de Nîmes et de son Agglomération, souvent exprimés par leurs relais associatifs et citoyens. Face aux nombreux enjeux municipaux qui nous attendent, notre force sera le travail collectif. Nous savons que notre ville est riche de nombreuses initiatives citoyennes, associatives, qui pensent un développement urbain nouveau.

Aujourd’hui, l’impératif écologique doit s’imposer dans toutes les décisions locales. Il faut revégétaliser la ville. Et à l’échelle de l’agglomération, travailler au développement d’une agriculture favorisant les circuits courts et une alimentation plus saine.

Nous voulons une véritable politique des transports en commun digne de notre agglomération, qui facilite les déplacements, et qui soit accessible à tous notamment en terme tarifaire, de cadence et d’amplitude horaire. Une politique audacieuse doit permettre d’aller vers la gratuité après une étude sérieuse. Nous nous engageons également à revoir les délégations de service public comme celle de l’Eau et les politiques tarifaires qui pèsent trop lourd sur les ménages.

Nous voulons revitaliser nos quartiers, du centre-ville aux quartiers périphériques, avec les habitants, en défendant la présence des services publics (hôpital, écoles, bureaux de poste…), en accompagnant les initiatives citoyennes, en soutenant le monde associatif, et les commerces de proximité. 

Nous voulons également une politique culturelle pensée comme un service public, associant acteurs publics et monde associatif, reconnaissant la mondialité culturelle de la ville, permettant aux habitants de ne pas être de simples spectateurs mais aussi d’en être les acteurs (inscriptions au conservatoire moins chères, gratuité des musées…).

Nous voulons permettre aux Nîmois, dès leur plus jeune âge, de pratiquer une activité sportive régulière, avec des équipements sportifs dans tous les quartiers. Nous voulons penser le lien entre le sport professionnel et le sport amateur.

Nous voulons un développement économique nouveau au service des hommes et des femmes. Si le tourisme est une activité importante, il ne peut être le seul vecteur du développement. Il faut notamment soutenir la nouvelle économie coopérative impulsée localement, développer l’enseignement supérieur public, encourager les filières d’avenir.

Nous avons besoin de logements accessibles à tous, et notamment de logements sociaux, dans tous les quartiers de la ville.

Nous avons besoin de renforcer le vivre-ensemble. Nous voulons que chaque habitant, se sente pleinement Nîmois, partie prenante de la vie de la Cité, quelle que soit son ancienneté dans la ville, quel que soit son lieu de résidence.

Il est temps que les Nîmois se réapproprient leur ville, se réapproprient leur vie.

C’est pourquoi nous prenons l’initiative de travailler en commun à la construction d’une alternative progressiste pour les citoyens de Nîmes et son agglomération en 2020."

 

Les signataires  de l’appelAguilera Michel, militant écolo-régionaliste, Agut Raoul, coordinateur associatif, Amer Moussa Maya, enseignante, militante syndicale, Amicel Jerôme, enseignant, militant syndical, Brillant Antoine, porte parole du syndicat FIDL Gard, lycée Daudet, Armand Françoise, chargée de communication scientifique, ex-présidente de Jazz 70, Arneguy Janie, conseillère municipale, Ensemble !, Arzouk Thami, militant associatif, Auriol Chantal, sage-femme, Auzon-Cape Belvie, salariée , Auzon-Cape Bernard, ancien Conseiller municipal et Conseiller général, Auzon-Cape Romain, salarié, Bader Nordine, citoyen actif dans les quartiers populaires, Barbette Guy, militant syndical et mutualiste, Bastid Christian, vice-président du Conseil départemental du Gard, conseiller municipal et conseiller d’agglomération, PCF, Bekkaoui Leïla, collectivité territoriale, Beladel Taoufik, militant associatif, Benabdelmoumek Ahmed, responsable associatif, Béranger Philippe, comédien, Bernié-Boissard Catherine, conseillère municipale Nîmes et conseillère communautaire Nîmes métropole, Biaggini Stella, graphiste, Bois Emmanuel, enseignant, responsable syndical, Bonnaud Maya, élus au conseil de vie lycéenne du lycée Albert Camus, membre de la FIDL, Bonnet Mireille, syndicaliste collectivité territoriale,  Bons Françoise, conseillère régionale, Bouget Vincent, enseignant, militant PCF, Boularasse Christine, enseignante, militante syndicale et associative, Bourdoiseau Jean-Michel, directeur d'école, Bousquet Pierre, cadre à la Poste, Buteau Pugeaux Nathalie, militante Génération.s, Vasa Bruno, écologiste, Calendini Bernard, artiste, initiateur d’événements culturels, Cardonnet Gérard, responsable d’associations culturelles, Carlos Hugo, étudiant, militant communiste, Cébrian Édouard, supporter Nîmes Olympique, abonné Tribune Pesage, Chabert Marion, vidéaste, Charaix Py Agnès, enseignante, écologiste, Charrié Patrice, responsable association culturelle, Chauvin Pénélope, militante associative, Clary Alain, ancien maire de Nîmes et ancien député du Gard, Clec’h Pierre, ancien combattant, responsable associatif, Combe Isabelle, militante socialiste, Contreras Roger, artiste, responsable d’associations artistiques, Coquereau Serge, psychiatre des hôpitaux, Coumel Jean-François, militant socialiste, Couvreur Amal, vice-présidente du Conseil départemental du Gard, Darrouy Françoise, infirmière au CHU, Dautherives Alain, cheminot syndicaliste, Delenne Gérard, militant associatif  , Delord Christian, citoyen, Deschamps Annelie, avocate, Deschamps Bernard, ancien député du Gard, Deschamps Frédéric kinésithérapeute, PCF, Desmarest  Marius, élu au conseil de vie lycéenne, lycée Dhuoda, Djouder Moussa, photographe, Dupas Adam, étudiant, Dupas Théotime, diplômé école des Beaux-Arts, Dupuy-Girard Christian, kinésithérapeute, militant associatif, Dupuy-Osterman Dominique, militante associative., Durand Jacques-Olivier, auteur, Durand Marianne, militante associative, Eychenne Françoise, militante syndicale, finances publiques, Fabre-Pujol Alain, conseiller municipal écologiste, Fayet Sylvette, conseillère municipale Nîmes et conseillère communautaire Nîmes métropole, PCF, Félix Evelyne, responsable associative, Ferrier Bruno fonctionnaire ministère de la Justice, militant syndical (local et national), Fontalba Albin, technicien du spectacle, Foubert Sophie infirmière, François Doriane, photographe, Garcia Antoine, avocat , Gareil Tom Pablo, musicien, Garidel Christine, militante occitaniste, Gaudin Isabelle, administratrice de production entreprises culturelles, Gayraud Martine, militante féministe, Geneix Christophe, militant socialiste, Girod Colette, enseignante retraitée, Grevoul Roger, dirigeant association humanitaire, Griselin Perinne, auteure, comédienne, Gutherz Mariette, militante associative solidaire, Guyard Alain, philosophe, Haddouti  Malak, militant associatif, Ibars Philippe, enseignant , Jacquot Frédérique, employée, Jaffal Mohamed, militant associatif, Jannekeyn Sibylle, écologiste, Jean Pascal, formateur en prévention des risques professionnels, Jean-Bouget Elsa, chef de service éducatif, Jourdan Alain, militant association sportive, Jourdan Christian, retraité SNCF, Keslani Anaïs, responsable Jeunes communistes du Gard, Kopania François, comédien, poète, Kuenemann Sylvain, moniteur-éducateur, Lanoy Denis, metteur en scène, militant politique PCF, Laurent Mathieu, cadre territorial, Leboucq Nicolas neuroradiologue, Livecchi Marc, militant associatif, Mangin Bruno, pharmacien, Marc-Lanoy Antoine, technicien du spectacle, Martin Catherine, éducatrice spécialisée, Martinez Roger, retraité, technicien du spectacle, syndicaliste, Massot Adeline, militante associative culturelle, Mathieu Roger, ex-président de l’APTI, militant associatif, Maurin Jean-claude, responsable associatif, Mazauric Claude, historien, professeur émérite des universités, Mazauric Simone, philosophe, professeure émérite des universités, Mentec Pierre, enseignant, Meunier Serge, dirigeant sportif, CSCM, Mézy Antoine, étudiant , Michallitsis Jean-Denis, cadre secteur social, Michel Erick, syndicaliste, responsable associatif, Moulin Bernard, fonctionnaire territorial, Nagot Fréderic, professeur d'Histoire, Neel Jean-Pierre, musicien, Ouled Rachid, militant de quartier, Passemard Georges, militant de quartier, Patey Gilles, retraité, Pelissier Pierre, artiste de rue, Perfettini Michel, ancien vice-président du Conseil général, Peyras Pierre, musicien, responsable SFA (Syndicat français des artistes), Pezet Valérie, responsable politique, Philibert Jean-Marc, citoyen insoumis, Pinganaud Pierre, infirmier, Ponge Mathéa, enseignante, militante syndicale, Poulon Jean-Baptiste, formateur en CFA, éducateur et entraîneur de rugby, Pugeaux Grégory, militant Génération.s, Qejiou Siam, lycéenne insoumise, Reboul Olivier, osthéopathe, Roatta Philippe, haut-fonctionnaire territorial, Rocher Olivier, responsable associatif, Rodi Michel, responsable associatif, Rodier Sébastien, enseignant, Roux Didier, syndicaliste,Saïd Soifiat, responsable associative, Saito Gisèle, traductrice, Sanchez Delio, citoyen écologiste, militant du centre-ville, Sélia Ali, retraité, Sénégas Amandine, conseillère économie sociale et familiale, Si Ahmed Nabil, militant associatif, Silvant Samuel, musicien, Simon Marc, musicien, Stehlin-Allirol Céline, psychologue clinicienne, Tacquin Alain, retraité, directeur adjoint de l’Aviation civile, Tacquin Marie-Claude, retraitée, bénévole association caritative, Thiebaut Florence, enseignante, militante syndicale, Thomas Claude militant socialiste, Thomas Laurent, militant socialiste, Thombrau Daniel, ancien président de comité de quartier, Tournecuillert Jean, cheminot retraité, syndicaliste, Truddaïu Pietro, militant associatif, Valmalle Gérard, retraité, ancien syndicaliste, Van Meesche Evelyne, militante associative, Verdeil Marie, puéricultrice, ancienne directrice de crèche, Verdeil Yves médecin, Viala Marc, militant écologiste, Viala Michel, militant associatif, Yahaya Youssouf, retraité, Ziani Nicole, militante associative, Vareille Jean-Luc, retraité de l’Éducation nationale.

Cette liste arrêtée au lundi 26 novembre 2018 n’est pas définitive. Elle a vocation à être complétée par les citoyennes et les citoyens qui souhaiteront la rejoindre.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “MUNICIPALES 2020 150 personnalités s’engagent pour l’union de la Gauche à Nîmes”

  1. Attention à tous ces opportunistes ! Les Nîmois ils s’en fichent ! Ils veulent juste leur part du gâteau rien ne changera la preuve ces gens sont prêt a tous les compromis pour « mettre la main » sur la mairie ! Avec le discours habituel sur l’extrême droaaaaate et des promesses qui n’engageront que ceux qui y croient ! N’oubliez pas ce que la gauche a fait au pays ! Tout cela c’est avec votre argent !

  2. Super nouvelle que vous nous donnez là Objectif Gard.
    Des idées ambitieuses pour Nîmes ça fait plaisir! Et tous ensemble, peut être qu’ici nous n’avons pas la gauche la plus bête du monde, ça change de d’habitude…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité