ActualitésPolitique

EUROPÉENNES La « désintox » du Nîmois Franck Proust

Le président des députés français du groupe PPE (Parti populaire européen) publie un rapport sur la « surtransposition » des directives européennes dans notre droit français.

Député depuis 7 ans, Franck Proust est président de la délégation française du groupe PPE (Parti populaire européen) (Photo DR Franck Proust)

L'Union européenne vous empoisonne la vie ? Pour le Nîmois et député sortant du PPE (Parti populaire européen), c'est la France qui durcit les décisions votées à Bruxelles.

Pas facile pour le Républicain d’intéresser ses concitoyens aux Européennes. Le scrutin se déroule dans six mois, et comme souvent, l’opinion détourne le regard. L’Europe ? Trop loin, trop compliquée. Trop chiante même… D’ailleurs il y a 5 ans, moins d’un électeur gardois sur deux s’est déplacé aux urnes.

Pourtant l’Europe est partout. Le tri sélectif ? C’est elle. La possibilité de voyager dans les pays de l’Union sans visa ni échange de monnaie ? C’est elle aussi. Le Parlement débloque également des fonds servant à financer des projets locaux. Cela a été le cas pour la réalisation de la salle de spectacle Paloma (900 000€) ou le Musée de la romanité (1M€) à Nîmes. 

(Photo : droits réservés)

Fortement décriée, les campagnes présidentielles acerbes à l'égard de l'UE et le Brexit ont abimé l’institution. « On rejette toujours la faute sur l’Europe », houspille fréquemment Franck Proust. Élu depuis 7 ans au parlement européen, le Nîmois vient de publier un rapport sur la « surtransposition » (à vos souhaits) des directives européennes dans le droit français.

En clair, pour qu’une décision européenne soit appliquée en France, il faut impérativement que les députés de l’Assemblée nationale la votent. Or, « la France a eu la fâcheuse tendance à étendre les dispositions européennes au-delà de ce qu'elles prévoient », souligne l'élu, et peu importe la majorité en vigueur, qu'elle soit de Droite ou de Gauche.

Le rapport cite quelques exemples comme le paquet neutre de cigarettes. Au départ,  « la directive européenne contraint les États membres à adopter sur leur paquet des mises en garde sanitaires sur 65% de la couverture. La France, elle, a choisi d’aller plus loin en rendant les paquets anonymes. » Idem pour les poussières de bois qui peuvent provoquer des cancers : « L’Europe a limité à 5mg/m3 sur 8 heures contre 1mg/m3 en France. »

Pour y remédier, l'élu conservateur propose la création d'un CASTE (Comité d'analyse et de suivi des transpositions de textes européens). Composé de parlementaires de la majorité et de l'opposition ou de représentants de la filière concernée, ce nouveau comité devra faire le point sur ces transpositions. Reste à savoir si sa proposition sera elle-même transposée dans le programme de la Droite pour l'élection...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : FAIT DU JOUR Michael Stange : « Sur l’Europe, l’opinion des Français change »

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “EUROPÉENNES La « désintox » du Nîmois Franck Proust”

  1. Et allez, zou, encore un machin qui porte bien son nom celui là : « CASTE » (décidément).
    L’UE coûte bien plus cher qu’elle ne rapporte à la France et aux Français qui ne veulent pas de l’UE des lobbys et du pacte de Marrakech mais d’une l’Europe démocratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité