A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le condamné s’est échappé

Promis à une saison galère, avant le début du championnat, les Crocos n’en finissent plus d’étonner. Ils n’ont plus, aujourd’hui, le profil d’un relégable.

Rachid Alioui auteur d’un doublé face à Amiens (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Le train du Nîmes Olympique roule, actuellement, sur les rails du maintien en ligue 1 et il est en avance sur les temps de passages espérés.

Il paraît loin le temps où les observateurs avisés prévoyaient les pires difficultés aux Nîmois dans leur course au maintien. Effectif manquant d’expérience en ligue 1 et le plus petit budget faisaient des Crocos un prétendant sérieux à la relégation.

Mais ça c’était avant. Avant que les hommes de Bernard Blaquart n’entrent en scène de façon tonitruante (victoire à Angers 4-3 et face à Marseille 3-1). Il y a eu ce calendrier qui l’on disait insurmontable, mais que Nîmes a très bien négocié. Puis, est venue une série de neuf matches sans victoires, auquel le groupe a résisté. Mais depuis le début du mois de novembre, le Nîmes Olympique a gagné en assurance, en maîtrise. Sur cette période, le bilan est très bon. Trois victoires, une défaite (contre Nice 0-1, à neuf contre onze) et une qualification pour les 8e de finale de la coupe de la Ligue. Le tout avec 9 buts de marqués et deux encaissés. C'est là aussi point positif.

Un cinquième match sans encaisser de but

La défense Nîmoise qui a réalisé son cinquième match sans prendre de but et le troisième lors des quatre dernières journées de championnat. La belle période du N.O appartient à tout un groupe dans lequel certaines individualités se démarquent tout de même. Parmi elles, il y a Denis Bouanga. L’ancien Lorientais, justifie pleinement son recrutement. C’est lui qui mardi dernier a arraché l’égalisation à la dernière minute contre l’ASSE (1-1, 4-2 tab), permettant aux Crocos de se qualifier aux tirs aux buts. C’est lui encore qui a marqué le premier but de son équipe face à Amiens (3-0). L’international gabonais est aujourd’hui le meilleur buteur Nîmois (4 buts en L1 et 1 en coupe de la ligue).

Denis Bouanga, le meilleur buteur nîmois (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Impossible de ne pas citer l’attaquant Rachid Alioui. Lourdement blessé lors de la dernière journée de L2 la saison dernière, il avait raté la coupe du monde avec le Maroc, et le début de saison du Nîmes Olympique. Dès son retour, très précoce, il a apporté beaucoup et après son doublé contre Amiens, il se place deuxième meilleur butteur du club avec trois buts, sans n’avoir été jamais titulaire en L1.

Et puis, il y a le milieu de terrain, Jordan Ferri, fraîchement prêté par Lyon et, qui associé au maestro Savanier, apporte tout son volume et sa justesse dans le jeu. Bilan des réjouissance, Nîmes a désormais vingt points après seulement quinze journées. Sachant qu’il faut généralement entre 40 et 42 points pour se maintenir, les Crocos sont bien en avance sur le temps de passage nécessaire pour rester dans l’élite.

Depuis dix ans, aucune équipe n'a été reléguée avec 20 points après 15 journées

De plus, lors des dix dernières saisons, jamais une équipe qui avait 20 points après 15 journées, n’a été relégué en L2. Deux d’entre elles se sont même qualifiées pour une coupe d’Europe (Monaco en 2015 et Bordeaux en 2018). Même si le chemin est encore long, le train Nîmois continue sa route, avec comme prochaine étape Caen, dès mercredi.

Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité