A la uneActualitésSociété

NÎMES Deux monuments s’habillent en images pour Noël

Les projections monumentales ont lieu jusqu'au 9 décembre.

Pour les petits mais aussi les grands ! (Photo Anthony Maurin).

La ville est belle et peut parfois se suffire à elle-même. Cependant, en période de fêtes, surtout lors des fêtes de fin d'année, l'air est à l'extravagance et à la convivialité.

Nîmes l'austère se révèle électrique, magnétique. Les illuminations éclairent le cœur et les yeux des Nîmois depuis le 23 novembre dernier et, jusqu'au 9 décembre prochain, ce sont les arènes et le Musée du vieux Nîmes qui sont valorisés par une projection monumentale sur leur façade.

Les arènes (Photo Anthony Maurin).

Oui, cela fait dix ans que la mode lyonnaise est arrivée dans la cité des Antonin et dix ans qu'elle connaît un vif succès. Cette année, la maille a été resserré et seuls deux monuments s'habillent de ces lumières un peu spéciales. Mais pas n'importe quels monuments. Commençons par l'amphithéâtre bimillénaire. Que dire... Une petite déception, on se croirait replongé dix ans en arrière. Certes, en 2008 l'effet était total. En 2018, cela paraît carrément banal.

Le arènes, toujours (Photo Anthony Maurin).

Une succession de diapositives plus ou moins animées, plus ou moins bien senties et quelques clins d’œil assez locaux. Flamants roses, statue de la fontaine Pradier, briques, pierres, nativité, rois mages et universalité : pas de réel défaut dans la conception mais pas de petit plus qui ravit petits et grands.

(Photo Anthony Maurin).

Très large et couvrant une petite vingtaine d'arcades, la façade panoramique des arènes est un tableau grandiose. Un tableau de bâtisseurs d'exception qui, s'ils revenaient aujourd'hui, seraient sans doute flattés de voir que leur édifice est encore debout et qu'on l'utilise à des fins toujours aussi populaires. Même si vous n'allez pas assister au spectacle de l'année, profitez-en pour sortir de chez vous, pour flâner dans les rues et pour découvrir quelques belles images... En plus, c'est gratuit !

Les rouages du Musée du vieux Nîmes (Photo Anthony Maurin).

En centre-ville, le Musée du vieux Nîmes et sa place de l'Abbé Pierre réussissent quant à eux le pari de l'étroitesse. Ici, moins de recul qu'aux arènes. On se croirait dans un bocal quadrangulaire, un cocon urbain où peuvent nicher quelques dizaines de personnes. C'est parfait pour une projection d'images monumentales (même si on aimait bien le côté du bâtiment avec un positionnement du public sur la Place du Chapitre).

Antiquité au Musée du vieux Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Au Musée du vieux Nîmes, l'architecture de l'ancien palais épiscopal est magnifiée. On a même droit à des allusions la romanité ou d'autres, plus actuelles, portant sur la musique électronique. La musique est d'ailleurs une réelle réussite pour cette projection. Du grand spectacle. On en prend plein les yeux et les oreilles. La séquence de l'orage est plutôt sympathique ! D'une durée de 13 minutes, le spectacle du Musée du vieux Nîmes est renouvelé toutes les quinze minutes. À vous de voir mais dépêchez-vous, c'est déjà bientôt fini et vous ne pourrez pas les admirer pendant les traditionnelles vacances... Dommage !

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité