A la uneActualitésHandballSports GardUSAM

USAM Nîmes n’a tenu qu’une période

Auteur d'une bonne entame, Nîmes tenait la dragée haute à Nantes (16-16) avant de s'écrouler en deuxième période pour s'incliner finalement 25-30.

Sanad a pourtant lancé les Nîmois en début de rencontre (photo USAM)

Pour le compte de la 12e journée de Lidl Starligue, Nîmes s'est logiquement incliné 30-25 face à Nantes, leader du championnat. 

Pour ce match de gala, Franck Maurice dispose de tout son groupe et notamment de la recrue Brasseleur, qui observait une gêne aux cervicales avant la rencontre. Pour la première période, c'est Tobie qui joue au poste d'arrière droit, accompagné de Rebichon, Dupuy, Salou, Nyateu, Sanad et Desbonnet, dans la cage. Celle-ci une fois ouverte les fauves entrent en piste dans l'arène du Parnasse et offrent un début de match tonitruant (3-3, 3e). L'adjectif "choc" tient immédiatement ses promesses : les deux formations se répondent d'entrée coup pour coup, sans temps mort (5-5, 5e). Il ne fallait pas arriver en retard dans une enceinte déjà bouillante.

Avantage USAM pour l'entame

Sur un nouveau contre, Sanad marque déjà son troisième pion et donne deux buts d'avance à la Green Team (7-5, 8e). Les Verts sont très présents dans la combativité, ce qui laisse peu d'espaces aux Nantais. De plus, les hommes de Franck Maurice ont la possibilité de piquer par leur habituel jeu de relance rapide. Un but sur deux est inscrit de cette manière grâce à la rapidité et à l'efficacité des deux ailiers nîmois, Rebichon et Sanad. L'Égyptien est également bon sur un exercice de style : le penalty. Il ouvre le bal pour contribuer à l'avance usamiste (10-7, 12e).

Et quand la défense du leader du championnat est bien repliée, on met en orbite l'artilleur Prandi et son bras droit dévastateur (11-8, 15e). Quelques minutes plus tard, le jeune espoir français double la mise en déchirant à nouveau les filets de Dumoulin. Sanad touche deux fois consécutivement du bois et Nantes se relance. Deux actions nîmoises achevées par une perte de balle et les visiteurs recollent au score (12-12) par l'intermédiaire de Delecroix et Faluvegi. L'entraîneur nîmois Franck Maurice met fin à l'hémorragie en demandant un "temps mort". Les visiteurs passent néanmoins en tête sur des réalisations signées Claire et Rivera (12-14, 23e).

Nantes tout simplement au-dessus

En deuxième période, les espaces se sont resserrés pour les Usamistes (photo Corentin Corger)

Prandi se manifeste pour ramener ses partenaires à hauteur de Nantes (14-14, 26e). Mais derrière le premier tournant du match se déroule avec la double parade exceptionnelle de Dumoulin qui écœure Sanad et Rebichon. Dans la foulée Nieto prend ensuite deux minutes et concède un penalty. Heureusement Paul stoppe la tentative de Balaguer.

On assiste à un duel de gardiens dans cette fin de première période. Dumoulin affiche déjà sept arrêts à son actif à la pause. Son homologue nîmois lui répond également pour rester à la pause à hauteur du finaliste de la dernière Ligue des champions (16-16) dans une dernière minute irrespirable où Nantes égalise à une poignée de secondes de la sirène.

Dans la course à la pause

Pendant que les footballeurs du Nîmes Olympique arrachent la victoire à Caen (2-1) dans la dernière seconde du match, les USAM a de son côté les jambes coupées au retour des vestiaires. Très vite Nantes se crée un matelas de trois points d'avance sans que Nîmes parvienne à réagir. Bousculés, les coéquipiers de Salou ne sont pas capables de suivre l'intensité mise par Nyokas et compagnie, qui a monté d'un cran. Un début de deuxième période difficile pour les Usamistes qui sont rapidement menés de trois points et perdent de l'énergie à contester les décisions arbitrales (18-22, 41e).

Le rouleau compresseur ligérien lamine la défense verte qui accuse en quelques minutes un retard assez conséquent (18-26, 47e). Une avance que les Nantais vont tranquillement amener jusqu'au coup de sifflet final (21-29) portés par un Dumoulin fabuleux, auteur au total de 15 arrêts. Les locaux limitent la casse mais encaissent leur deuxième défaite de la saison sur le score de 25-30. Le dernier match de la phase aller aura lieu le 19 décembre à l'Arena de Montpellier pour le derby.

Corentin Corger

12e journée de Lidl starligue

Salle du Parnasse. USAM - NANTES. (mi-temps : 16-16). Arbitre : M.M Iltis et Christmann. Avertissements à Nîmes : Dupuy (9e), Rebichon (14e) . Avertissements à Nantes :  Lagarde (2e), Claire (7e), Pechmalbec (10e) Deux minutes à Nîmes : Nyateu (14e), Nieto (25e), George (32e), Salou (39e).   Deux minutes à Nantes: Pechmalbec (31e), Feliho (48e), Delecroix (52e) 

USAM : Desbonnet (3/19), Paul (7/21) ; Gallego (1/1), Rebichon (2/5), Salou (2/3), Nyateu (1/1), Dupuy (2/3), Garain (0/2), Tobie (1/2) Nieto (0/1), Prandi (4/7), George (0/0), Gerard (1/4), Sanad (7/13), Suty (2/2), Brasseleur (2/5). Entraîneur : Franck Maurice.

Nantes : Dumoulin (15/40), Siffert (0/0); Lagarde (0/1), Delecroix (4/7), Faluvegi (3/7), Guillo (0/0), Nyokas (1/1), Claire (4/6), Auffret (0/0), Hansen (0/0), Pechmalbec (5/7), Feliho (0/0), Rivera Folch (6/8), Lazarov (1/2), Balaguer Romeu (6/7). Entraîneur : Thierry Anti. 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité