Actualités

VILLENEUVE Une nouvelle organisation des collectes pour le SMICTOM

Les élus du SMICTOM Rhône Garrigues autour du président du syndicat, Georges Bel (au centre au premier plan, costume bleu marine) (DR)

Le SMICTOM Rhône Garrigues, qui a en charge la collecte et le traitement des déchets ménagers de onze communes (*) du Grand Avignon et de la Communauté de communes du Pont du Gard, a présenté ce mardi la nouvelle organisation de ses collectes.

La nouvelle organisation fait suite à la remise en concurrence des entreprises nationales de collecte des déchets. Elle permet au SMICTOM d’optimiser ses circuits de ramassage, ce qui a permis d’intégrer Roquemaure et Sauveterre, avec un service identique aux autres communes. Ainsi, les foyers des centres anciens qui ne disposent pas de capacité de stockage voient leurs ordures ménagères résiduelles (OMR) collectées deux fois par semaine et leurs emballages ménagers recyclables (EMR) collectés une fois par semaine.

Dans les zones pavillonnaires, les OMR sont collectées une fois par semaine et les EMR une fois tous les quinze jours. Quant aux secteurs pavillonnaires, qui bénéficient d’une collecte des déchets biodégradables issus de la préparation et des restes des repas, ils sont collectés une fois par semaine d’octobre à mai et deux fois par semaine de juin à septembre. Pour assurer la collecte sur ses 41 secteurs, le SMICTOM mobilise 43 agents munis de neuf véhicules. Des véhicules neufs, plus petits et plus adaptés aux centres anciens, moins polluants et plus sûrs.

Par ailleurs, notez que les horaires des déchetteries gérées par le SMICTOM (Aramon/Domazan, Les Angles, Roquemaure et Sauveterre) ont été harmonisés le 30 juillet dernier. Désormais, les déchetteries ouvrent du lundi au samedi, de 8h30 à 11h45 et de 14h à 17h15.

Th.A

Et aussi :

Quelques chiffres : en 2017, le SMICTOM Rhône Garrigues a géré les déchets de 51 406 habitants. 38 000 tonnes de déchets ont été collectées, dont 90 % ont été valorisées. Avec une performance de tri de 40,02 %, le SMICTOM occupe la première place à l’échelle départementale, régionale et même nationale. À ce jeu, c’est Domazan qui décroche la médaille d’or, avec 48,58 % de taux de tri. Néanmoins, les erreurs de tri en bac jaune concernent 422 tonnes de déchets en 2017. Des erreurs coûteuses : le montant de la dépense supplémentaire est de 282 356 euros pour l’année. Raison de plus de bien trier ses déchets.

* Aramon, Domazan, Estézargues, Les Angles, Pujaut, Rochefort-du-Gard, Roquemaure, Saze, Sauveterre, Théziers et Villeneuve.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité