A la uneCulture

PONT-SAINT-ESPRIT Des objets aux destins singuliers exposés au Musée d’art sacré

L'exposition est visible jusqu'au 24 mars (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Musée départemental laïque d’art sacré de Pont-Saint-Esprit propose une nouvelle exposition événement du 7 décembre au 24 mars. Au programme : 25 objets en lien avec le sacré venus du monde entier avec un point commun : des destins singuliers.

D’ailleurs, l’exposition s’appelle Destins d’objets. « L’idée est de mettre en valeur les collections du musée en présentant des objets pratiquement tous inédits, soit issus de la réserve, soit acquis récemment », explique la conservatrice départementale, Béatrice Roche. Il faut dire que le musée propose quelque 900 objets dans son parcours permanent, et en recèle 17 000 en tout, en comptant les réserves. Il y a donc de quoi faire, et pas mal d’histoires à raconter. Pour ce faire, chaque objet de l’exposition, qui a été choisi par un membre différent de la Conservation départementale, est accompagné d’un cartel bien plus développé qu’à l’accoutumée, histoire de raconter le destin de l’objet en question.

 Le berger vierge avait de la... poitrine !

On y retrouve par exemple une crèche napolitaine du XVIIIe siècle, récupérée en pièces par le couple Bignan à Bollène (Vaucluse). « Dans les cartons il y avait bien les trois rois mages et Joseph mais ni l’enfant Jésus, ni Marie, raconte Béatrice Roche. En revanche, il y avait un berger, dont on a fini par s’apercevoir qu’il avait de la poitrine, et que sa moustache avait été rajoutée. » Et pour cause, le berger était en réalité la Vierge Marie ! Le couple Bignan fera appel au Carmel d’Avignon, qui se fera un plaisir de rénover et d’habiller les grands santons, donnés sous réserve d’usufruit par les Bignan.

La vierge du Rhône (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À côté, un objet exceptionnel en marbre, la Vierge du Rhône. Son destin est singulier, puisqu’elle a resurgi du Rhône le 15 août 1944, jour de l’Assomption, lors du bombardement allié. Elle aurait été probablement offerte par le roi Philippe le Bel à l’hôpital de Pont au XIVe siècle. L’hôpital est également cité avec un fonds d’archive émouvant, exposé en vitrine, de billets du XVIIe siècle laissés avec les enfants abandonnés et confiés à l’hôpital sur lesquels figuraient deux informations : le nom de l’enfant et s’il était baptisé ou non.

Une statuette Moaï

Et si l’exposition fait la part belle à l’histoire locale, elle voyage aussi loin, très loin. Ainsi, une statuette Moaï, fabriquée au XIXe siècle sur l’île de Pâques comme monnaie d’échange avec les européens, est exposée, à côté de deux poupées Kachina confectionnées par les indiens Hopi, dans l’Arizona (États-Unis) et d’une statuette funéraire très rare qui provient de la tombe d’un des empereurs de Chine, qui date de 150 avant J.-C.

Autant d’objets variés dans leur origine et leur histoire, un éclectisme confirmé par la présence d’une robe de mariée, d’un pendentif Viking, d’un crucifix réalisé lors de la Première Guerre mondiale avec des munitions ou encore du bilboquet de Renoir. Une exposition riche et ludique, avec également des animations pour les enfants, un concours d’écriture qui consiste à inventer de nouvelles histoires pour les objets, de nombreuses animations scolaires, des visites commentées (3 euros par personne, sur réservation uniquement) ou encore des visites costumées gratuites pendant les vacances de Noël.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

L’entrée du musée est gratuite, ouvert du mardi au dimanche de 10h à midi et de 14h à 18h. Plus d’informations : 04 66 90 75 80.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité