A la uneFootballOAC AlèsSports Gard

COUPE DE FRANCE Alès éliminé par Marignane-Gignac 0-2

Handicapés par une expulsion, les Alésiens sont tombés sur plus forts qu'eux mais sortent la tête haute de la coupe de France.

L'OAC contre Marignane. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Après avoir éliminé Ajaccio (Ligue 2) au tour précédent, l’Olympique d’Alès en Cévennes (OAC) n’a pas réédité l’exploit ce samedi soir à Pibarot contre Marignane (National). La hiérarchie a été respectée.

C’est un ancien du Nîmes Olympique, Jonathan Parpeix, qui procure la première occasion à son équipe. Le défenseur central de Marignane est au coup-franc, à 20 mètres. Sa frappe est contrée par le mur, mais revient sur Guillaume Bosca qui reprend le ballon de volée au-dessus la barre (9’). Alès, qui fait jeu égal en ce début de rencontre, rend coup pour coup. Sur une bonne récupération de balle dans les pieds des défenseurs adverses, l’avant-centre alésien, Tony Briancon, hélas un peu excentré, se présente face au portier adverse qui repousse joliment son tir puissant (12’).

La suite de la rencontre est équilibrée. On ne ressent pas les deux divisions qui séparent Alès de Marignane-Gignac. Mais à la 27ème minute, Guillaume Bosca bien lancé trouve Jérémy Bru en retrait. L’attaquant marseillais résiste au marquage et ouvre son pied. Son tir finit dans le petit filet opposé d’Abelaziz Mannkour qui ne peut rien faire (0-1). Trois minutes plus tard, l’OAC, qui ne semble pas fragilisé par le but, réagit par l’intermédiaire de son meneur de jeu, Mahedine Mouzaoui. Le numéro 10 alésien, oublié à l’entrée de la surface, voit sa frappe contrée raser la barre.

L’arbitre voit rouge

Le début de cette seconde période repart sur le même rythme que la première. Les deux équipes font jeu égal. Alès n’est pas particulièrement inquiété, mais ne parvient pas non plus à se montrer dangereux. Mais les joueurs de Stéphane Saurat vont se compliquer la vie. Sur une action anodine, près du poteau de corner de Marignane, Mouzaoui attrape la jambe de Kévin Djacko. Le défenseur reste au sol de longues minutes et ressort sur une civière. Mouzaoui, lui, écope d’un carton rouge direct et laisse son équipe à dix (64’).

En supériorité, Marignane-Gignac prend légèrement le dessus et se procure deux belles occasions de tuer le match suite à deux débordements d’Akim Zedadka, un arrière droit porté vers l’avant. Son premier centre est repris de la tête par Jérémy Bru au-dessus (71e). Le deuxième, une merveille de centre en retrait, trouve le pied droit de Julien Benhaim qui ne cadre pas (74e). La troisième tentative sera la bonne. Complètement oublié, et à la limite du hors-jeu, Jérémy Bru élimine le portier alésien et inscrit un deuxième but facile (0-2. 86').

L'OAC tentera de sauver l'honneur, notamment avec une tête dangereuse de Théo Peyrard pendant les arrêts de jeu, mais rien n'y fera. Marignane était plus fort.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité