A la uneFootballSports Gard

COUPE DE FRANCE Le Stade beaucairois craque en prolongation

Les Gardois ont longtemps tenu la dragée haute aux pensionnaires de Ligue 2 avant de s'incliner 2-0.

Mehdi Braik a fait un match solide pour Beaucaire (Photo : Jean-Pierre Vorelli)

C’est un match entre deux équipes en crise de confiance qui se jouait cette après-midi au stade Philibert Schneider de Beaucaire, entre le Stade Beaucairois 30, équipe de National 3 et le GFC Ajaccio, qui évolue trois divisions au dessus, en Ligue 2, pour le 8e tour de Coupe de France.

Loin de refléter la différence de niveau présumée entre les deux équipes, le match aura été plutôt équilibré, avant que les Corses ne forcent la décision durant la prolongation pour l’emporter 2-0... Devant un public venu nombreux garnir les tribunes du stade, les deux équipes, qui ont pour point commun d’avoir reporté leur dernier match en championnat il y a un mois, sont entrées tout de suite dans le vif du sujet.

Surtout Beaucaire ! Dès la deuxième minute, le Stade se procure une situation dangereuse dans la surface ajaccienne, avant que dans la foulée, Benmeziane n’envoie une bonne frappe sortie par Oberhauser. Le jeu va d’une surface à l’autre, et le GFC répond par une frappe sur la barre transversale à l’issue d’une action confuse, suivie d’un arrêt décisif d’Eddy Vera. Mis à part ces deux occasions, aucune des deux équipes n’est tellement dangereuse devant, et les Beaucairois prennent régulièrement le meilleur sur les Ajacciens notamment dans l’engagement.

Leur milieu, notamment Mehdi Braik, sort les ballons proprement et déclenche de nombreuses situations de centre surtout côté gauche, mettant au supplice le côté droit ajaccien, notamment le latéral Grégoire Puel. Bien qu’en difficulté, ce même Puel effectuera tout de même un retour in extremis dans la surface sur Benmeziane, qui avait crocheté Perquis et s’apprêtait à frapper (42e). Sur la contre-attaque, l’ajaccien Jobello tirera sur Vera. 0-0 à la mi-temps et un score finalement plutôt flatteur pour les joueurs d’Hervé Della Maggiore.

(Photo : Jean-Pierre Vorelli)

La seconde mi-temps repart sur les mêmes bases, avec des Beaucairois entreprenants mais pas payés de leurs efforts. L’entrée de Roye pour Ajaccio autour de l’heure de jeu fera du bien aux Corses, qui se mettront à appuyer sur le côté gauche beaucairois, mais les locaux tiendront bien le coup en maintenant l’engagement montré en première période.

Seulement voilà, les joueurs de Sofyan Carletta peinent toujours autant à se montrer réellement dangereux et à voir leurs situations intéressantes se muer en actions de but. Les Corses aussi, du reste et même si les Ajacciens pousseront en fin de match, en obtenant trois corners quasiment coup sur coup dans les arrêts de jeu, le score à la fin du temps réglementaire restera figé à 0-0.

Les Beaucairois ont tout donné (Photo : Jean-Pierre Vorelli)

La prolongation débutera par deux faits coup sur coup du défenseur ajaccien Osseynou Ba, qui frôlera l’expulsion. Les Beaucairois seront proches de l’exploit dès la 5e minute de la prolongation, avec un festival d’Abakan dans la surface ajaccienne qui conduira à un corner et à une grosse opportunité pour les locaux qui verront un ballon vicieux renvoyé sur sa ligne par un ajaccien.

Sur la contre-attaque, le GFC est proche de marquer à son tour, et on sent les deux équipes proches du KO. La preuve en une minute : à la 102ème, Sebaikhi envoie un ciseau retourné juste au dessus de la cage ajaccienne. Dans la foulée, sur un coup franc obtenu sur la gauche, Perquis délivrera les siens d’une tête rageuse. Assommés, les Beaucairois jettent leurs dernières forces dans la bataille, mais voient Roye confirmer sa bonne rentrée et les punir suite à un cafouillage dans la surface pour sceller le score, 2-0. L’aventure du Stade Beaucairois en Coupe de France s’arrête là mais les Gardois sont tombés les armes à la main.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Huitième tour de Coupe de France. Stade Beaucairois 30 – GFC Ajaccio 0-2. Mi-temps : 0-0. Stade : Philibert Schneider. Spectateurs : environ 1 000. Arbitre : Nicolas Rodrigues. Buts pour Ajaccio : Perquis (103e) et Roye (113e). Avertissements à Beaucaire : Sylla (73e) et Sebaikhi (99e). Avertissement à Ajaccio : Ba (107e).

Beaucaire : Vera - Heekeng - Rouquet Owona - Peredes - Lamghaez - Braik - Abarkan - Sylla - Benmeziane (Akrour, 81e) - Bennasri (Sebaikhi, 71e) - Himmes (cap) - entraîneur : Sofyan Carletta.

Ajaccio : Oberhauser - Puel (Armand, 101e) - Camara - Ba - Perquis - Marveaux - Araujo - Pierazzi (cap) (Roye, 63e) - Blayac - Anziani - Jobello - entraîneur : Hervé Della Maggiore.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité