ActualitésPolitique

GILETS JAUNES Le maire de Clarensac écrit au Président Macron

Au premier plan, à droite, Marjorie Engelvin (Photo : Coralie Mollaret)

L'élue Marjorie Engelvin propose d’ouvrir dans les mairies des cahiers de doléances pour faire remonter les attentes des gilets jaunes.

Depuis plus de trois semaines, le mouvement des gilets jaunes pour l’amélioration du pouvoir d’achat est aussi une crise politique, ces derniers ne se sentant plus représentés par les corps intermédiaires tels que les syndicats ou élus. « Ces Français ne se sentent plus représentés », constate le maire de Clarensac, Marjorie Engelvin. « Pourtant nous, maires, demeurons au plus près des difficultés de nos administrés les plus en détresse. »

Ces paroles, l’édile vient de les envoyer au président de la République à travers un courrier. Une lettre pour rappeler qu’à travers ce mouvement, « nos concitoyens expriment une souffrance devenue insupportable. Ces travailleurs qui ne comptent pas leurs heures. Ils nous rapportent qu’ils n’arrivent plus à vivre de leurs revenus, ces derniers leur permettant insuffisamment de survivre. »

Si l’élue « peine à trouver les mots justes, en réponse à leurs attentes », elle estime que « nous avons le devoir d’entendre les gilets jaunes » et propose la mise en place de « cahiers de doléances pour faire remonter les attentes » jusqu’au gouvernement. L’avenir dira si sa lettre sera suivie d’effet.   

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité