ActualitésPolitique

GARD RHODANIEN Le PCF propose un « contre-ordre du jour » pour le conseil communautaire

Le secrétaire de la section locale du Parti communiste du Gard rhodanien, Michel Tortey (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors que la prochaine séance du conseil communautaire de l’Agglo du Gard rhodanien doit se tenir lundi soir, la section locale du Parti communiste français s’invite dans le débat avec un « contre-ordre du jour ».

Ainsi, si 31 délibérations sont à l’ordre du jour du conseil communautaire, les communistes souhaitent y rajouter un certain nombre de questions. Des questions sur le projet abandonné de Scène campagne, sur l’association Office de tourisme, le projet de recyclerie de Laudun-l’Ardoise ou la taxe GEMAPI. Par ailleurs, le PCF local propose une motion sur la question des gilets jaunes dans laquelle figure notamment une longue liste de revendications.

Enfin, sur les dossiers structurants, les communistes souhaitent mettre au coeur du débat des élus les questions du port de l’Ardoise, du ponton d’amarrage de Saint-Étienne-des-Sorts, la rive droite SNCF, la piscine de Laudun-l’Ardoise, le musée Albert-André et pour finir, la question de l’implantation possible du réacteur nucléaire de quatrième génération, Astrid, à Marcoule.

Autant de « questions essentielles que la collectivité se doit d’aborder rapidement », estiment les communistes du Gard rhodanien.

Th.A

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité