ActualitésSociété

NÎMES 16e édition de la vente de prestige du Crédit municipal

265 lots mis à la vente et estimés entre 20 et 6 500 euros pièce.

Grand'Rue, la file d'attente est moins longue que d'habitude (Photo Anthony Maurin).

Le Crédit municipal de Nîmes est une structure atypique. Compte, épargne, prêt, prêt sur gage ou encore vente aux enchères, le panel d'action de la société est large.

C'est l'évolution de l'ancien mont-de-piété, qui était un organisme de prêt sur gage, qui avait pour mission de faciliter les prêts d'argent, notamment en faveur des plus démunis. On peut aussi et surtout parler de sécurité bancaire d'un établissement public quand on y regarde de plus près.

La beauté d'un cadre, la richesse d'une vente aux enchères de prestige mais qui peut faire participer tout le monde ou presque (Photo Anthony Maurin).

En tout cas, pour sa 16e édition, la vente aux enchères de prestige, dans le cadre tout aussi prestigieux de la chapelle des Jésuites, avait lieu devant une salle quasi comble. C'est maintenant que l'on s'aperçoit que les Nîmois n'ont pas (ou plus) les moyens de rêver à prix variables. Peu d'enchérisseurs mais des personnes solidement arrimées à leurs idées, y compris sur Internet. Avec pour thématique " Les étoiles ", le public en a pris plein les yeux ! Exposés en matinée, les objets ont fait leur effet et les ventes se sont très bien déroulées, sans gilets jeunes ni anicroches.

La salle des ventes : la Chapelle des Jésuite, magnifiée avec le thème des étoiles (Photo Anthony Maurin).

Les objets présentés aux enchères sont les objets gagés (bijou, montre, pendule, horloge, argenterie, tableau, sculpture, tapis, mobilier, instrument de musique...), déposés afin d’accéder à un prêt d’argent, et non récupérés par leurs propriétaires ou confiés dans le cadre d’une vente volontaire. L’excédent résultant de la vente aux enchères après déduction des sommes dues du montant de l'adjudication est reversé à l’emprunteur.

Pour cette 16e édition, 265 lots étaient mis à la vente. Des mises à prix pour toutes les bourses et tous les goûts. Objets le moins cher ? Un collier pour enfant en or jaune avec pierres légèrement accidenté d'une longueur de 25 cm et d'un poids de 1,7 g. A contrario mais toujours pour un collier, l'objet qui a été estimé comme étant le plus cher de la vente était donc un collier ras de cou en or gris, orné en serti-griffes de 138 diamants de taille brillant totalisant 9,5 carats (longueur 43 cm poids 19,4 g).

Face au commissaire-priseur, les acheteurs doivent lever la main, faire un signe ou faire grimper les prix sur Internet pour acheter leur objet au meilleur prix (Photo Anthony Maurin).

Pour la petite histoire, les ventes sont faites sous le ministère d'un commissaire-priseur. 90% des lots présentés sont des bijoux, 10% sont des objets et œuvres d'art, instruments de musique, argenterie, horlogerie... Chaque année, le Crédit municipal vend 6 000 lots qui représentent seulement 7% des objets gagés ! Au prix adjugé, il fallait rajouter, pour cette vente spéciale, 16,6 % de taxes (avec un +3% HT pour les acheteurs en ligne).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité