A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSociétéSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos déchantent sous la pluie

Le Nîmes Olympique s’incline face à Lille 2-3 au stade des Costières en jouant 74 minutes en supériorité numérique.

L’ouverture du score lilloise de Leao dès la 4e minute (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Nîmes Olympique, qui n'a pas démérité et y a cru jusqu'au bout, a reçu une douloureuse leçon de réalisme face à Lille.

Au stade des Costières, l’année 2018 avait débuté par une défaite face à Lens et elle se termine par une déconvenue contre Lille. Maudites équipes des Hauts-de-France. Les Crocos ont très vite compris la difficulté de leur tache quand, dès la cinquième minute, un coup-franc de Mendes était repris au second poteau par Pépé. Le ballon était détourné par Bernardoni, mais Leao, très réactif, mettait sa tête pour ouvrir le score (0-1, 4e).

L’après-midi débutait bien mal. D’autant que Nîmes se faisait encore surprendre sur un autre coup-franc, venu cette fois de la droite. Heureusement Fonte ne pouvait qu’effleurer le cuir (7e). Cueillis à froid, les Nîmois n’arrivaient pas vraiment à effrayer Maignan, le gardien nordiste. Après un quart-d’heure de jeu, le Lillois Fonte était expulsé pour contestation ainsi que son entraîneur Christophe Galtier. Ce qui pouvait apparaître comme un avantage pour les Crocos se transformait en problème puisque la quatrième défense de L1 se recroquevillait dans un 4-4-1 hermétique.

100% d’efficacité coté nordiste

Une équation que le Nîmes Olympique tentait de résoudre par l’intermédiaire d’une frappe de Bouanga dans les bras de Maignan (26e) et un coup-franc de Savanier à côté (39e). Mais la démonstration d’efficacité n’était pas terminée.  Sur une des rares incursions lilloises dans le camp de Nîmes, une frappe de Bamba était détournée par Ferri et Bernardoni ne pouvait que ralentir le ballon sans pouvoir l'empêcher de franchir la ligne fatidique (0-2, 42e). Le coup était très dur à encaisser. Lors des derniers instants de la première période, Les Crocos se jetaient à l’assaut des buts nordistes. Tour à tour, Bouanga sur un lob (45e), Ripart de la tête (45e+2) et Savanier d’une frappe lointaine échouaient.

Les Nîmois Alakouch et Ripart ont connu une après-midi difficile face à Bamba (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

 Au retour des vestiaires, Bernard Blaquart conservait le 4-3-3 mais en faisant entrer Alioui à la place d’Alakouch. Mais le LOSC n’était pas vraiment mis en danger. Le coach nîmois sortait alors Valls pour faire entrer Alioui et muscler le compartiment offensif des Crocos. Le Nîmes Olympique passait en 4-2-4, jouant le tout pour le tout. Mais Pépé allait très vite mettre un terme aux maigres illusions nîmoises. Lancé dans un raid solitaire ballon au pied, l’attaquant nordiste partait de la ligne médiane, laissait sur place trois Nîmois avant de tromper Bernardoni d'une frappe croisée comme à la parade (0-3, 66e).

Depres réduit l'écart et touche la transversale dans le temps additionnel

Les Crocos avaient tout de même le mérite de ne pas baisser les bras et Alioui réduisait l’écart d’une superbe frappe spontanée de vingt-cinq mètres sur un ballon mal négocié par la défense des Nordistes (1-3, 68e). Sous la pluie glaciale, pour Nîmes, le problème restait entier et les Dogues maîtrisaient les offensives rouges. Courageux jusqu’au bout, les Crocos marquaient un second but grâce à Depres qui concluait d'un coup de tête rageur à 6 mètres (2-3, 92e+2). La folie s’emparait des Costières et dans les dernières secondes, sur un centre d’Alioui, Depres encore lui trouvait la transversale de Maignan. La chance n’était vraiment pas avec les Crocos qui échouaient d'un rien à décrocher le match nul.

Norman Jardin

18e journée de ligue 1. Nîmes Olympique – Lille Olympique Sporting Club 2-3. Stade des Costières. Mi-temps : 0-2. Spectateurs : 13 428. Arbitre : M. Ben El Hadj. Buts pour Nîmes : Alioui (68e) et Depres (90e+2). Buts pour Lille : Leao (3e), Bamba (42e) et Pépé (66e). Avertissements à Nîmes : Savanier (58e), Bouanga (74e) et Ferri (79e). Avertissements à Lille : Bamba (12e), Ie (38e) et Mendes (56e). Expulsion à Lille : Fonte (16e)

Nîmes : Bernardoni – Alakouch (Alioui, 47e), Briançon (cap), Lybohy, Maouassa – Ferri, Savanier, Valls (Thioub, 56e) – Ripart, Bozok (Depres, 81e), Bouanga. Entraîneur : Bernard Blaquart. Remplaçants non utilisés : Valette, Landre, Paquiez et Bobichon.

Lille : Maignan – Celik, Fonte, Dabila, Ballo-Touré – Xeka (Maia, 77e), Mendes – Pépé, Ikoné (Pied, 62e), Bamba – Leao (Ie 21e). Entraîneur : Christophe Galtier. Remplaçants non utilisés : Jakubech, Araujo, Kone et Soumare

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité