ActualitésPolitique

TROIS QUESTIONS À… Nicolas Cadène : « La crèche de Beaucaire ? Un outil à des fins politiciennes ! »

Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la Laïcité Photo : Abdel SAMARI / ObjectifGard

Le Nîmois et rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité réagit à l’installation de la crèche de Noël dans l’hôtel de Ville de Beaucaire.

Objectif Gard : Le maire Rassemblement national (ex-FN) de Beaucaire, Julien Sanchez, a installé une crèche dans la mairie. Qu’en pensez-vous ?

Nicolas Cadène : Une crèche peut être installée si elle relève réellement d’une tradition, d’une exposition culturelle dans un contexte festif lié aux fêtes de fin d’année. Or, dans le cas présent, le maire Julien Sanchez l’utilise comme un outil à des fins politiciennes pour marquer une identité qui serait forcément catholique…

Pourquoi ? Aujourd'hui, la crèche de Noël ne peut-elle pas relever d'un fait culturel ?

Ça pourrait être le cas, mais pas pour Beaucaire. Avant l’élection de Julien Sanchez en 2014, il n’y avait pas de crèche installée dans la mairie. Le nouveau maire fait de cette crèche une marque d’adhésion à une religion, catholique en l’occurence. Il est en rupture avec le principe de neutralité des bâtiments publics. La mairie, c’est la maison commune. Or, il utilise la crèche pour marquer une identité qui serait forcément catholique, qui serait « la bonne » identité. Alors certes il y a des Beaucairois catholiques, mais il y a aussi des juifs, des musulmans et des athées.

Qu’est-ce ces récurrentes polémiques disent de notre société  ?

Notre société est en tension sur des questions d’identité, de religion. Certains agitent les peurs et veulent opposer certaines identités à d’autres. Julien Sanchez se sert des procès pour faire sa propre publicité, mais en même temps, on ne peut pas le laisser constamment hors la loi… Le préfet lui demande de respecter la loi. Il a raison.

Propos recueillis par Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “TROIS QUESTIONS À… Nicolas Cadène : « La crèche de Beaucaire ? Un outil à des fins politiciennes ! »”

  1. Je ne suis pas catholique mais la crèche ne me dérange en rien contrairement au voile islamique, aux prières de rues et autres signes ostentatoires, prosélytes d’une idéologie politico-religieuse venue d’ailleurs via l’immigration. Elle est un symbole d’une identité culturelle.
    Et puis quoi, Julien Sanchez rend hommage à un juif. Faudrait voir de ne pas tomber dans l’antisémitisme primaire…

    1. Il y a là bien des confusions. La laïcité ce n’est pas l’interdiction de ce qui ne plait pas à tel ou tel personnellement. Elle garantit même le port de signes religieux par les citoyens et usagers (pas les fonctionnaires) s’il n’y a aucun trouble à l’ordre public. Ça garantit ainsi une liberté d’exprimer des convictions religieuses ou non ou athées. En revanche, une prière de rue peut parfaitement être interdite dès lors qu’il y a trouble à l’ordre public. Et sinon il faut la déclarer en préfecture comme n’importe quelle manifestation sur la voie publique et comme les nombreuses processions un peu partout en France (sauf celles qui relèvent d’une tradition et qui sont exemptées de cette déclaration). Ensuite, il y a aujourd’hui des Français de confession musulmane qui n’ont aucun rapport avec l’immigration (par exemple à La Réunion) ou qui ont en un très lointain (3e ou 4e génération).

    2. Monsieur,

      Je ne parle pas de laïcité, ce débat ne m’intéresse plus tellement il est un fourre-tout idéologique mais d’histoire et d’identité. Les racines chrétiennes de la France sont un fait historique.
      Le voile islamique n’est pas Français, ni en métropole ni à La Réunion, il est le symbole de la soumission d’individus à une idéologie : l’islamisation de notre société dont La Réunion est d’ailleurs un exemple concret.
      Je ne sais pas ce que signifie : être Français mais je sais ce que signifie : ne pas être Français.
      Un individu qui entend islamiser la France ne peut être Français.
      Je vous rappelle que l’islam est une doctrine politique qui entend soumettre les sociétés à un dogme religieux.
      La France s’efface tous les jours un peu plus pour devenir autre chose, à l’instar d’autres civilisations. L’Egypte, la Perse … ont sombré dans cet autre chose.

      Cordialement

  2. Bonjour,
    Comment Monsieur Cadene peut-il affirmer que les intentions de M. Julien Sanchez, sont purement identitaire ? Il s’agit là d’une appréciation purement subjective basée sur des convictions personnelles à l’égard de l’appartenance politique du Maire de Beaucaire… Ce n’est parce qu’il n’y avait pas de crèche sous la précédente municipalité que ça interdit l’installation d’une crèche maintenant… Les Beaucairois sont attachés aux traditions et en particulier à celle de la crèche provençale…. Le Maire aurait été d’une autre couleur, M. Cadene se serait evertue à trouver à la crèche un caractère culturel et se serait dispensé de cette polémique inutile.
    Robert Ledoux

    1. Non, je répondrais la même chose qu’elle que soit la couleur politique du maire. Je l’ai encore fait la semaine passée dans une mairie d’arrondissement de Marseille Ps… La laïcité n’est pas à géométrie variable. Elle s’applique à tous de la même façon et qu’elle que soit aussi la religion.

  3. Mr Cadène fait partie des gens qui disent des âneries, mais surtout contribuent à l’assise du RN (FN) alors que leur but est d’attaquer systématiquement le RN.
    J’en veux pour exemple la loi de 1905 qui autorise par ses 3 exceptions la mise en place dans les lieux publics de signes, défilés religieux .
    Les exceptions inscrites dans la loi sont les suivantes et ne peuvent donc être contestées(confortées par le Conseil d’Etat)
    1 ) si cela est présenté dans un hall d’exposition (ce qui est le cas à Beaucaire)
    2 ) si ce n’est pas un lieu, cultuel (aucune personne à Beaucaire ne vient s’agenouiller devant la crèche qui n’est d’ailleurs pas un monument de prière mais une représentation de la Nativité)
    3 ) l’exposition doit être ponctuelle, c’est à dire une durée limitée, (ce qui est le cas à Beaucaire)
    donc ni Le Préfet, ni qui que ce soit d’autres ne peuvent enfreindre la loi qui donne raison au maire de Beaucaire.
    D’autres parts, je voudrais ajouter un détail qui a quand même une grosse importance, concernant les crèches.
    La crèche représente la Nativité, la naissance.
    Où enregistre-t-on les naissances officiellement ?
    A la mairie dans le bureau de l’état civil !
    Alors il semble que, rien que pour cela, La Crèche a tout à fait sa place dans une mairie !

    1. Hum. Justement, les exceptions, nous les citons dans le guide de l’Observatoire de la laïcité que nous avons envoyé à tous les maires, dont M. Sanchez. À ce stade, il ne remplit pas les conditions et a été condamné non par moi mais par la justice (cour administrative d’appel de Marseille).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité