ActualitésPolitique

SPÉCIAL FÊTES L’année vue par… Jean-Yves Chapelet

Le maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pendant les fêtes, Objectif Gard vous propose chaque jour à 14h30, un retour sur l'année 2018 et une projection sur 2019 avec une personnalité politique gardoise.

Aujourd’hui, la parole est donnée au maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet.

Quel est l’événement que vous retenez de cette année 2018 ?

Le prix Nobel, pour plusieurs raisons. Prix Nobel de médecine d'une part parce qu'il récompense James Allison et Tasuku Honjo pour leurs travaux sur la thérapie du cancer. En tant que scientifique, j'ai une pensée particulière pour tous les chercheurs qui œuvrent dans l'ombre pour faire avancer la science et qui nous permettent d'être mieux soignés. Ils dépendent souvent de la participation publique et donc de l'impôt. C'est aussi à cela que sert la contribution commune.

Prix Nobel de la paix ensuite parce qu'il est attribué à la fois à un homme et à une femme pour leur combat contre les violences sexuelles. Nadia Murad et Denis Mukwege sont des êtres humains qui donnent un exemple extraordinaire et beaucoup d'espoir aux humanistes.

Quelle personnalité vous a marqué en 2018 ?

Kyllian Mbappe. Parce que c'est un génie. Un génie français, sûrement du niveau de Pelé et il n'a que 20 ans, depuis le 20 décembre. Parce que grâce à lui et à notre équipe, nous entrons une seconde fois au panthéon du Football. Et je dois le dire que j'apprécie aussi ce jeune homme parce qu'il est bien éduqué, respectueux et très mature pour son âge. Un jeune homme qui n'oublie pas d'où il vient et qui a du cœur. Il aide beaucoup sa ville, Bondy. Bref, un très bel exemple de réussite sur les plans humain et sportif.

Quel événement ou quelle personnalité marquera 2019 ?

Je vais évoquer plutôt un événement local qui concerne ma ville, Bagnols-sur-Cèze : c'est la restructuration de la place Jean-Jaurès, le Bourg neuf. Au-delà des travaux conséquents — je rappelle qu’il s’agit de 2 millions d’euros — qui sont engagés, cela incarne notre état d'esprit. A savoir : maîtriser notre budget, nous désendetter pour pouvoir engager des travaux structurants. Au-delà des contingences électorales, nous engageons la ville dans un processus de transformation. En cela, nous sommes aidés par l’État grâce au dispositif "Cœur de Ville" et au Programme National de Rénovation Urbaine. L'objectif, c'est de penser le Bagnols de demain.

Propos recueillis par Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité