A la uneActualitésEconomieSociété

FAIT DU JOUR Fiscalité, revenus, consommation… Ce qui a changé au 1er janvier

(Photo d'illustration / DR)

Comme chaque année, le 1er janvier n’est pas que le Jour de l’An, c’est aussi le jour des changements. Outre les bonnes résolutions, place aux modifications fiscales, salariales ou encore tarifaires. Et il y en a beaucoup !

Pour vous aider à vous y retrouver, Objectif Gard fait le point sur les principaux changements. Et on peut d’ores et déjà vous le dire : ils seront visibles.

Du changement sur les fiches de paie

Commençons par le changement le plus important, la mise en place du prélèvement à la source. Là, si vous faites partie des 38 millions de foyers Français concernés, la différence sera perceptible sur votre fiche de paie de janvier, donc le mois prochain. Pour rappel, désormais l’impôt sera prélevé directement par l’employeur, qui prélevait déjà les cotisations sociales. Ça c’est pour les salariés. Pour les retraités le prélèvement sera effectué par les caisses de retraite et pour les travailleurs indépendants, il faudra verser un acompte calculé par l’administration.

Côté fiche de paie toujours, plusieurs mesures annoncées le 10 décembre dernier par le président Emmanuel Macron rentrent en vigueur ce 1er janvier. À commencer par l’augmentation du SMIC : outre une augmentation d’1,5 % du SMIC horaire, qui lui fait passer la barre des 10 euros de l’heure et qui le porte à 1 204 euros net mensuel pour 35 heures hebdomadaires, la prime d’activité augmente de 90 euros et va être élargie à 5 millions de foyers, contre 3,8 millions auparavant. La prime sera versée par les Caisses d'allocations familiales à partir du 5 février.

Par ailleurs, les heures supplémentaires sont désormais exonérées pour tous les salariés et fonctionnaires de cotisations salariales et d’impôt sur le revenu dans la limite de 5 000 euros nets par an. Toujours au rayon travail, le compte personnel de formation ne compile désormais plus des heures, mais des euros. Il sera alimenté à hauteur de 500 euros par an, 800 euros pour les travailleurs handicapés et/ou peu qualifiés. Notez également que la limite d’âge pour l’apprentissage passe de 26 à 29 ans, qu’une aide unique à l’apprentissage pour les entreprises de moins de 250 salariés est créée et que les apprentis qui doivent entrer en formation bénéficient d’une aide au permis de conduire de 500 euros.

Retraites, santé et conso

À l’autre bout de la pyramide des âges, le minimum vieillesse augmente de 35 euros par mois pour une personne seule pour passer à 868 euros, et de 54 euros pour un couple, pour passer à 1 348 euros et les retraites de bases sont revalorisées de 0,3 %. Par ailleurs, la CSG va baisser pour cinq millions de retraités, avec un taux de prélèvement de 6,6 % contre 8,3 auparavant. Toutefois, ce changement ne sera effectif que dans quelques semaines. Les retraités concernés seront remboursés ultérieurement.

Retraites toujours, les cotisations retraites du privé vont légèrement augmenter, et le nouveau système dit du « bonus/malus », entre en vigueur. Il vise à inciter les salariés à travailler jusqu’à au moins 63 ans. Notez qu’il est désormais possible de faire votre demande de retraite en ligne, même si vous avez cotisé à plusieurs régimes.

En ce qui concerne la santé, le prix de vente des prothèses auditives est plafonné à 1 300 euros, et le remboursement minimum par l’Assurance maladie et les mutuelles augmente de 100 euros, pour passer à 300 euros. En revanche, la participation forfaitaire non remboursée par la Sécu pour certains actes médicaux coûteux, de plus de 120 euros, passe de 18 à 24 euros. Toujours au rayon santé, le prix des cigarettes augmente de 10 à 40 centimes environ. Le prix moyen du paquet restera autour de 7,90 euros mais le paquet le plus vendu, le Marlboro Red, passe de 8 euros à 8,20 euros. Deux autres augmentations interviendront en 2019, en mars et en novembre.

Côté bonnes nouvelles, notons la baisse des tarifs réglementés du gaz de près de 2 %, la hausse de 50 euros du chèque énergie ou encore le doublement de la prime à la conversion pour les ménages non-imposables qui souhaitent remiser leur vieux diesel polluant. Bonne nouvelle pour l’environnement, l’achat, l’usage et le stockage de pesticides de synthèse sont désormais interdits aux particuliers.

Les promotions dans les magasins vont également évoluer, avec l’entrée en vigueur de la loi EGAlim. Ainsi, les promotions sur les produits alimentaires ne peuvent désormais plus excéder 34 % du prix de vente au consommateur.

Des évolutions fiscales pour les entreprises

Par ailleurs, la France va désormais prélever une taxe sur les GAFA (Google, Apple, Amazon et Facebook, entre autres géants du numérique). Cette taxe concernera le chiffre d’affaires, les revenus publicitaires, les plateformes et la revente de données personnelles, comme cela a été annoncé par le ministre de l’Économie le mois dernier. Notez également que les plateformes comme Airbnb vont désormais devoir collecter la taxe de séjour. Fiscalité des entreprises toujours, les créateurs et repreneurs d’entreprise peuvent désormais bénéficier, sous conditions de ressources, d’une année blanche de cotisations sociales pour leur première année d’activité.

Enfin, si vous avez oublié de vous inscrire sur les listes électorales en décembre, pas de problème ! Le délai est rallongé, et vous pouvez encore vous inscrire sur les listes électorales jusqu’au 31 mars pour les élections européennes du 26 mai prochain.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité