A la uneActualitésEconomieSociété

NÎMES Incendie au centre des impôts : longue fermeture et lourds travaux…

L'accueil des Impôts est actuellement transféré dans les locaux de l'avenue Carnot (Photo Anthony Maurin).

Le centre des impôts de Nîmes Saintenac a subi un incendie dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier 2019 et depuis la structure qui accueille entre 600 et 900 usagers par jour est fermée.

Les choses ne vont pas s'arranger dans l'immédiat et, même si l'accueil a été temporairement transféré au centre de l'avenue Carnot, il reste conditionné dans la précarité d'une situation d'urgence. Pour le directeur départemental des finances publiques, Frédéric Guin, " on ne sait pas encore le prix des travaux que cela va engendrer mais nous l'estimons entre 50 000 et 100 000 euros. Et vous savez qui va payer... " En gros, le Français lambda. À noter que le centre de Saintenac est le seul en France à avoir connu de tels ravages !

" C'est un événement imprévu dont nous devons gérer les conséquences. Il y avait des caméras. Elles fonctionnaient et l'enquête est en cours. La porte d'entrée et son moteur ont brûlé. Le suif s'est infiltré jusque dans l'accueil. Nous étions donc obligés de fermer les trois services qui accueillaient du public. Ce sont des dépenses imprévues. Heureusement que les pompiers sont intervenus rapidement car l'immeuble était en danger ! Ce n'est pas anodin... ", poursuit le directeur de l'établissement public.

Démunis et désemparés par cette fermeture inattendue, les usagers sont les premiers touchés par cet incendie... (Photo Anthony Maurin).

Les travaux devraient durer plusieurs semaines. Autant dire que cette affaire tombe plutôt mal. Au moment où le passage au prélèvement à la source est mis en place par le gouvernement, les Gardois s'interrogent sérieusement sur la réforme et sont nombreux à aller sur place. Ils y trouvent une affichette les aiguillant vers le centre annexe. " C'est embêtant car je n'étais pas au courant. Je ne comprends pas. Si c'est une connerie des gilets jaunes je trouve ça débile, on le paiera tous ! Je ne suis pas très branché Internet. Je vais aller à l'avenue Carnot comme c'est écrit mais ça fait une petite marche et il risque d'y avoir la queue. En plus il fait froid... ", fulmine Florent, usager désenchanté.

Rassurez-vous, vous pouvez vous balader un peu dans les rues de Nîmes mais vous pouvez surtout et en effet aller sur Internet ou appeler au 0809 401 401 (appel gratuit ou local) pour obtenir des réponses à vos questions. Et on vous répond !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité