A la uneActualitésCulture

MERCREDI CULTURE De jolis cadeaux en Off du Festival Flamenco

Films, photos et musique au programme…

Des extraits choisis de Flammen'Comic, le dessin animé d'Eddie Pons, seront projetés demain au Prolé

Carmen Mateos, Juan Silva, Antonio Mota, Jesus Castilla Rey et Adriano Lozano, soit cinq artistes de la Isla de San Fernando à Nîmes pendant le Festival de Flamenco, nous donneront à voir et à entendre au Prolé, à l'Espace Pablo Romero, à la Librairie-Galerie L'Itinéraire 5 et même aux Halles. Le tout en entrée libre. Olé !

La Isla de San Fernando, dans la province de Cádiz en Espagne, est mondialement connue des aficionados au flamenco pour être la patrie du génial chanteur Camarón de la Isla. Ce royaume de lumière, de soleil, de sel et de vent a vu naître de nombreux autres artistes. Parmi eux, cinq figures de la Isla ont été invitées à Nîmes par Eddie Pons, à l'occasion du Festival de Flamenco 2019.

Leur présence est le fruit d'une amitié qui s'est nouée l'an dernier, à l'occasion du Festival 2018, entre quelques-uns de ces artistes Isleños et la librairie L'Itinéraire 5, rue des Arènes à Nîmes, ainsi que l'association les Amis de Pablo Romero, dans leur mythique bodega de la rue Émile Jamais. Une aventure amicale à laquelle s'est joint cette année le Bar le Prolé. L'entrée est libre pour tous les événements. L'Union des clubs Taurins Paul Ricard (UCTPR), comme elle l'avait fait l'an dernier, offrira quelques-uns des apéritifs prévus lors de ces manifestations.

Les artistes

Carmen Mateos

« Tacón de los Cabales » (photo Silva)

Née à la Isla de San Fernando, cette andalouse a fait de la photographie plus qu'une passion, qu'elle s'attache à développer depuis 2003, date de sa première exposition à Séville, ville où elle vit dans le quartier de Triana. Elle s'attache à offrir une vision très personnelle, sensible et intimiste, à l'image de ces « Ventanas » (fenêtres) actuellement présentées dans un bar-galerie sévillan. Aux côtés de son compagnon, Juan Silva, elle expose à Nîmes une vingtaine de tirages noir et blanc réalisés à l'occasion de la présentation d'une chorégraphie d'hommage à Camarón de la Isla réalisée par le grand danseur Antonio Canales. Dans chacune de ses photos coule l'énergie du flamenco dont elle est une grande aficionada.

« Tacón de los Cabales » exposition de Carmen Mateos et Juan Silva, du 8 au 22 janvier, librairie-galerie L'Itinéraire, 5, rue des Arènes, Nîmes. Vernissage dimanche 13 janvier 2019 à 12h. Apéritif offert par l'Union des clubs taurins Paul Ricard.

Juan Silva

( photo Silva)

Originaire de la Isla de San Fernando, Juan Silva promène ses objectifs dans tout ce qui touche de près ou de loin au Flamenco. Il expose une vingtaine de photos noir et blanc regroupées dans un travail intitulé « Soníos negros » (Sons noirs). « Le noir absolu, d'où la couleur est absente afin de ne pas gêner la perception du détail. Tout l'univers du flamenco est résumé en un détail et en un instant. Ces sons noirs sont le fondu vers le noir d'un regard impatient, celui d'un pouce tendu dans la densité du rythme. La matière noire dans une vision centrale et périphérique du flamenco le plus universel, à travers le regard réfléchi de Juan Silva »,  écrit Antonio Jiménez Cuenca, rédacteur à la revue flamenca « La Fragua » . Il présente également à Nîmes, aux côtés de sa compagne, Carmen Mateos, une vingtaine de tirages noir et blanc.

« Soníos negros/Sons noirs », exposition de Juan Silva, Bar le Prolé, 20 rue Jean Reboul, Nîmes. Vernissage mardi 15 janvier 2019 à 19H. Apéritif offert par l'Union des clubs taurins Paul Ricard.

Antonio Mota

Antonio Mota (photo I.Escuin)

Natif de la Isla de San Fernando, c'est d'abord un sculpteur à qui l'on doit la réalisation du monument dédié à Camarón de la Isla, érigé devant la fameuse Venta de Vargas où débuta le génial chanteur. Il est aussi cinéaste et a créé avec Carlos Rey un programme de films documentaires, « Cortinas Negras (*) » qui recueille l'essence et la particularité du Flamenco de La Isla. Il présente, à Nîmes, un vidéo-clip réalisé à partir d'un flash-mob d'hommage à Camarón chorégraphié par le danseur Antonio Canales. Il nous montrera également, à travers quelques courts-métrages, l'univers flamenco de la Isla et quelques incongruités parmi lesquelles comment dépecer un thon ou couper un jambon !

« Tacón de los Cabales », un film d'Antonio Mota, et autres courts-métrages, mardi 16 janvier 2019 à 19H, Espace Pablo Romero, 12 rue Émile Jamais à Nîmes. Entrée Libre

* « Cortinas Negras » visible sur Youtube.

Jesús Castilla Rey

Jesús Castilla Rey

Il naît à San Fernando au sein d'une famille où le flamenco est un mode de vie. Enfant, il commence à étudier avec les grands maestros de la Isla et des environs. Il puise ses influences auprès des Manolo Caracol, Fosforito, Chato de la Isla, Beni de Cádiz et, surtout, Camarón de la Isla. « Jesus Castilla, est un chanteur qui s'est fait lui-même, forgé sur les scènes, les concours de chant flamenco, l'accompagnement de la danse. Il connait à fond son métier et le pratique magistralement. Il mène sa carrière comme une course de fond, en prenant le temps, sans hâte, travaillant au jour le jour pour exprimer son propre chant », analyse Carlos Rey (co-fondateur de la revue flamenca La Fragua). C'est un chanteur au caractère affirmé, doté d'une voix puissante, qui domine tous les chants, en particulier ceux de Cádiz... et qui démontre une parfaite maîtrise du rythme.

Mardi 15 janvier à 19H au Bar le Prolé – Mercredi 16 janvier à 19H à la Grande Soirée Flamenca des amis de Pablo Romero, Espace Pablo Romero, 12 rue Émile Jamais à Nîmes. Avec Adriano Lozano à la guitare. Entrée Libre.

Adriano Lozano

Castilla Lozano (photo Escuin)

Guitariste particulièrement talentueux, Adriano Lozano est également originaire de San Fernando. Il débute la guitare comme professionnel à l'âge de 15 ans. En 2002 il sort son premier album solo « Guitarra Flamenca » et en 2003 il compose la musique de « Duende en el alma », à partir des textes du poète Rafael Alberti. Il a aussi accompagné de grands artistes parmi lesquels Rancapino, José Mercé, Antonio Canales, Miguel Poveda, Chano, Lobato, Antonio Lizana et la Niña Pastori. Il a travaillé dans de nombreux pays, notamment Israël avec le bassiste Eran Horwitz, et participé à des travaux discographiques pour de nombreux artistes. Il alterne actuellement ses travaux pour la télévision, des tournées internationales, et les enregistrements de studio ou accompagnement de concerts.

Mardi 15 janvier à 19H au Bar le Prolé – Mercredi 16 janvier à 19H à la Grande Soirée Flamenca des amis de Pablo Romero, Espace Pablo Romero, 12 rue Émile Jamais à Nîmes. Il accompagne le cantaor Jesús Castilla. Entrée Libre.

La Fragua : la revue flamenca de la Isla de Camarón

Revue créée en 2015 par l'association culturelle flamenca La Fragua, elle donne un point de vue original, depuis la Isla de Camarón, sur cet art consacré par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'Humanité. Comprenant une cinquantaine de pages richement illustrées, elle est distribuée principalement dans le triangle San Fernando, Séville et Cádiz. Elle sera présentée à la presse gardoise, ainsi qu'aux aficionados au flamenco, mardi 15 janvier à 11H à la Halles Auberge, dans les Halles de Nîmes, en présence d'une partie de l'équipe de rédaction. Apéritif offert par l'Union des clubs taurins Paul Ricard.

Le programme complet

« Tacón de los Cabales »

Jeudi 10 janvier à 19h : Bar le Prolé 20, rue Jean Reboul Nîmes, projection de Flammen' Comic,  dessins animés réalisés par Eddie Pons.

Dimanche 13 janvier à 12h Librairie-Galerie L'Itinéraire 5, rue des Arènes Nîmes Vernissage de l'exposition de photos « Tacón de los Cabales » de Carmen Mateos et Juan Silva.

Mardi 15 janvier à 11h Halles Auberge. Halles de Nîmes. Présentation de la revue flamenca « La Fragua » en présence d'une partie de la rédaction.

Mardi 15 janvier à 19h Bar le Prolé 20, rue Jean Reboul Nîmes. Vernissage de l'exposition de photos « Soníos Negros » de Juan Silva suivi d'un concert Flamenco avec Jesús Castilla au chant et Adriano Lozano à la guitare. Entrée libre.

Mercredi 16 janvier à 19h Espace Pablo Romero 12, rue Émile Jamais Nîmes. Grande soirée Flamenca des Amis de Pablo Romero. Première partie : Projection du vidéo-clip « Tacón de los Cabales », flash-mob d'hommage à Camarón de la Isla chorégraphié par Antonio Canales et réalisé par Antonio Mota et autres courts-métrages d'Antonio Mota. Deuxième partie : Concert Flamenco avec Jesús Castilla au chant et Adriano Lozano à la guitare. Entrée libre.

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité