Éco StoryEconomiePubli Reportage

ÉCO STORY Gard rhodanien : la destination touristique Provence occitane prend son envol

Publi Reportage

La destination touristique Provence occitane tient salon en ce moment à Utrecht, aux Pays-Bas (DR)

Quelques mois après le lancement officiel de la destination touristique Provence Occitane, l’Office de tourisme communautaire avance sur de nombreuses actions. Le but : développer la consommation touristique et profiter à plein du potentiel du territoire.

Avec 558 entreprises immatriculées dans le secteur du tourisme et une capacité de 10 000 lits touristiques, le Gard rhodanien représente 12 % du secteur tourisme du département, d’après les chiffres de l’Observatoire économique de l’Agglo du Gard rhodanien. De quoi faire du tourisme un secteur qui compte dans l’économie du Gard rhodanien, mais aussi une bonne base pour construire et développer une nouvelle stratégie touristique.

C’est l’idée de l’Office de tourisme, qui regroupe les socioprofessionnels du secteur et des élus de l’Agglo du Gard rhodanien. Premier objectif, atteint au printemps dernier, la création d’une marque, une destination touristique, Provence occitane. Un point de départ : « Depuis le lancement de la marque, nous travaillons sur un schéma d’accueil et de diffusion de l’information », explique la chef du service tourisme de l’Agglo, Claire Prost. Pour ce faire, un cabinet a été mandaté pour effectuer un travail de terrain avec les équipes tourisme et les professionnels : « L’idée était de se mettre dans la peau du client, de prendre de la hauteur, pour nous permettre de nous projeter sur 2019 avec une stratégie beaucoup plus claire en termes d’accueil », poursuit-elle.

Une écoute client pour une offre adaptée

Des enquêtes clients ont été déployées durant la saison estivale. Il en ressort des conclusions intéressantes : « Nous avons une clientèle principalement familiale, qui arrive chez nous un peu par hasard, pour le soleil principalement, puis qui est surprise par les activités et le patrimoine proposés et qui souhaite revenir car elle n’a pas eu le temps de tout découvrir », présente Claire Prost. Une conclusion plutôt positive, « mais qui suppose un gros travail sur la fidélisation », note la chef du service tourisme. Le programme des événements de l’été va donc lui aussi être adapté à la lumière de cet élément.

L’offre touristique est également en cours de structuration. « Nous sommes en train de travailler sur l’élaboration de circuits touristiques. Nous avons identifié six circuits pour 2019, autour des trois "Plus beaux villages de France" du territoire (Aiguèze, La Roque-sur-Cèze et Montclus, ndlr), de Pont-Saint-Esprit, qui est reconnue comme la ville la plus emblématique du territoire pour son patrimoine, de Vénéjan où un circuit existe déjà et de Tavel pour valoriser l’œnotourisme », présente la chef du service tourisme. D’ailleurs, sur l’œnotourisme, l’Office de tourisme Provence occitane travaille avec son homologue du Grand Avignon et a pu inclure Roquemaure dans le cadre du label Vignobles et découvertes. « Nous allons travailler avec eux sur de nombreux sujets, comme la randonnée ou le vélo », précise Claire Prost. Outre l’œnotourisme, le cyclotourisme a également été identifié comme un vrai levier. « Nous avons développé des circuits vélo en 2018, et nous sommes en train de structurer des parcours VTT avec les clubs locaux de vélo pour 2019 », précise Claire Prost. Un événement d’envergure autour du VTT est également au programme pour le printemps.

Informer et communiquer

Côté bureaux d’informations touristiques et plus largement de l’information des touristes, il va y avoir du changement. « À travers l’enquête, il ressort que les clients apprécient chez nous l’art de vivre et les temps de pause que l’on peut s’accorder comme la sieste ou l’apéritif, avance Claire Prost. Nous allons y être sensibles dans l’aménagement de nos offices de tourisme, en les faisant les plus conviviaux possibles, avec des espaces qui invitent au bien-vivre. » Les offices vont également être mis aux couleurs de Provence occitane, et sortir hors de leurs murs. « Nous n’avons que 65 000 visiteurs dans nos offices de tourisme en saison, ce qui veut dire que les gens vont chercher l’information ailleurs, explique Claire Prost. Nous allons créer un réseau d’accueillants avec des hôtels, campings, caves, restaurants ou parcs de loisirs, pour avoir un maximum de points de diffusion d’informations touristiques. » Par ailleurs, les actions d’accueil en mobilité débutées en 2018 vont être amplifiées cette année « car elles ont fait un carton », affirme Claire Prost.

Et c’est indispensable aujourd’hui, un nouveau site internet est désormais en ligne, et constitue une première vitrine attrayante pour la destination Provence occitane. La stratégie numérique, qui passe notamment par les réseaux sociaux, est désormais pilotée par trois salariées dont deux ont été recrutées au cours des derniers mois. Toujours côté communication, des produits à l’effigie de Provence occitane vont être réalisés et seront vendus en boutiques d’ici cet été.

Pour faire connaître Provence occitane, la destination compte participer à des salons spécialisés. Elle est actuellement présente sur un salon pour la première fois à Utrecht, aux Pays-Bas, « où cette année nous sommes les seuls de Provence et d’Occitanie », souligne Claire Prost, sachant que les Néerlandais représentent la part de clientèle étrangère la plus importante. Deux personnes parlant le néerlandais sont sur place, une présence co-financée par l’Agglo et les socioprofessionnels du secteur. Sur sa lancée, Provence occitane sera fin mars au Salon du randonneur, à Lyon, avec Gard tourisme.

Pour aller plus loin

Vous avez un projet de création ou de reprise d’entreprise ? L’Office des entreprises de l’agglomération du Gard Rhodanien est situé à la Maison de l’entreprise, rue Fernand-Jarrié à Bagnols. Il est ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, et le vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Plus d’informations sur le site internet de l’Office, au 04 66 79 38 00 et par mail à l’adresse suivante : contact.eco@gardrhodanien.com.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité