ActualitésPolitique

LES ANGLES Les vœux offensifs de Jean-Louis Banino

Le maire des Angles, Jean-Louis Banino, mardi soir lors de sa cérémonie de vœux (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

On ne sait pas si le maire des Angles, Jean-Louis Banino, a pris des résolutions pour 2019. Après sa cérémonie de vœux à la population mardi soir une chose est sûre, il ne compte pas changer de façon de s’exprimer : offensive.

Le débit rapide et la voix forte, il tancera ainsi le « nouveau monde », comprendre La République en Marche, représentée mardi soir par le député de la troisième circonscription Anthony Cellier, arrivé avec quelques minutes de retard. De quoi s’attirer les foudres du maire : « Je salue notre député. Il ne le sait pas car il ne vient pas souvent, mais aux Angles on commence à l’heure ! » L’intéressé a apprécié.

Jean-Louis Banino a poursuivi tout son discours sur ce ton. Sur le bilan de 2018, et les travaux du boulevard du Grand-Terme, du boulevard Boileau, du boulevard Diderot et de la rue du Chêne-Vert, le maire ne résistera pas à s’en prendre sévèrement aux « incivilités » induites par le déménagement de containers poubelles pour cause de travaux. Le maire poursuivra sur « l’entretien en continu des écoles, la modernisation des éclairages publics, le lancement d’une grande campagne de débroussaillement, la reprise du Plan local d’urbanisme » ou encore la poursuite du chantier de Céréalis, « qui sera fini d’ici un an et demi, et qui accueillera de nouveaux commerces d’ici avril-mai. » Capable de tancer, mais aussi de féliciter, Jean-Louis Banino évoquera sa fierté d’avoir reçu la Marianne d’or du civisme pour la participation à la présidentielle et aux législatives des Angloises et des Anglois.

Toujours concernant 2018, le maire évoquera « deux échecs » : le premier sur le dossier de l’implantation d’une nouvelle clinique sur l’actuel terrain de BMX. « Pour diverses raisons le projet est tombé à l’eau. Je ne sentais plus les promoteurs très attachés au projet et je me posais des questions sur comment ils allaient nous payer. » Conséquence : « la piste de BMX reste là où elle est et on va la reprendre. »

Deuxième échec : la couverture d’une partie des jeux du boulodrome municipal. « L’État nous a refusé le permis de construire pour cause d’inondabilité et c’est vrai qu’ici il y a de gros risques ! », ironisera-t-il, avant de lancer qu’il fallait « laisser plus de liberté aux élus locaux. C’est comme ça depuis longtemps mais ça s’est amplifié avec le gouvernement actuel, avec en plus une pointe d’arrogance et de mépris que je ne supporte plus. »

Revenant à la vie de la commune, Jean-Louis Banino dressera les projets de l’année à venir, au premier rang desquels la deuxième tranche du boulevard du Grand-Terme et des travaux d’assainissement sur le boulevard du Midi qui provoqueront, prévient-il, « une grande gêne pour les riverains. »

2019 verra aussi la poursuite des travaux de restauration de l’église, la poursuite du programme pluriannuel de la voirie, l’extension de la vidéosurveillance, le début des travaux de la nouvelle cuisine centrale et la modernisation des trois cantines. Quant à la semaine du civisme, de la civilité et de la citoyenneté, elle connaîtra une troisième édition en mai prochain.

Des agents municipaux ont été distingués (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La cérémonie s’est achevée avec la remise des médailles du travail et de distinctions à des employés municipaux à l’occasion de départs à la retraite.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité