A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Entraîneur de l’année 2018 FF : Zidane vote Blaquart !

Le coach des Crocos a recueilli plusieurs voix lors de l'élection de l’entraîneur français de l'année organisée par France Football.

Bernard Blaquart a été plébiscité par ses pairs (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Décerné par l'hebdomadaire spécialisé France Football via les votes d'un grand jury composé des anciens lauréats, le titre d'entraîneur français de l'année a été attribué au sélectionneur des champions du monde, Didier Deschamps. Le coach des Crocos se classe 8e (*) mais recueille des voix de la part de pairs prestigieux...

Et si finalement la seule star d'un effectif, qui revendique n'en abriter aucune, était tout simplement son entraîneur ? Poser la question c'est déjà y répondre. Déjà lauréat du Trophée UNFP du meilleur entraîneur de Ligue 2 de l'année 2017, après avoir été élu meilleur entraîneur de Ligue 2 par la bible du foot français en 2016, l'ancien attaquant des Girondins de Bordeaux s'est clairement fait un nom dans le petit microcosme des techniciens français et au sein d'une profession par essence confidentielle.

Au point d'être cité par six des vingt et une (**) têtes couronnées qui ont participé au suffrage cette année pour élire le meilleur d'entre-eux. Outre le fait d'être le seul entraîneur de Ligue 2 à avoir été cité avec son homologue rémois, David Guion, le natif de Roumazières a rallié sur son patronyme le vote de quelques pointures de la profession.

À commencer par celui de l'icône Zinedine Zidane. Lauréat en 2017, alors qu'il était à la tête du Real Madrid, le Marseillais le plus célèbre du monde a placé le coach des Crocos à la 5e place (***). Idem pour le bouillonnant "coach Vahid" (Halilhodzic), pour le vibrionnant Jean Tigana et pour l'ancien sélectionneur de l'équipe de France Jacques Santini qui placent eux aussi le coach nîmois à la 5e place de l'informelle consultation corporatiste.

Juste derrière Deschamps et Zidane !

Quant aux très expérimentés Alex Dupont, lauréat en 2000, et Claude Puel, désigné en 2005, ils vont plus loin encore, n'hésitant pas à placer B.B. sur la 3e marche du prestigieux podium, juste derrière - excusez du peu ! - le lauréat Deschamps et son dauphin Zidane !

Une véritable reconnaissance pour le technicien gardois qui devra cependant crapahuter pour rejoindre au palmarès un autre Nîmois emblématique, Kader Firoud, élu en 1971, ex-æquo avec le Rennais Jean Prouff. Pas sûr pour autant que le très discret Blaquart n'en ait le temps ni l'envie lui qui a fêté ses 61 ans en août dernier et qui confiait récemment à des confrères "ne pas être sûr d'aller au terme" d'un contrat pourtant renouvelé en mai dernier et qui court jusqu'en 2023.

Quoi qu'il en advienne, le président Assaf doit en tout cas croiser les doigts pour qu'une grosse écurie ne vienne pas entre-temps à attraper dans ses rets le petit poisson charentais devenu indéniablement un des poids lourd de sa profession. Légitimement. N'en déplaise au lauréat 2012, René Girard, qui de son côté, a joué la carte mesquine du chauvinisme héraultais en votant, dans cet ordre, pour Zidane, Gasset, l'ancien entraîneur de Montpellier, Genesio, Puel et Der Zakarian, l'actuel coach du MHSC...

Philippe GAVILLET de PENEY

* Le palmarès 2018 complet : Deschamps (112 points), Zidane (84), Genesio (33), Garcia (20), Galtier (17), Gasset (13), Pedros (11), Blaquart et Laurey (10), Der Zakarian (8), Guion (7), Ripoll (4), Puel et Wenger (3), Lamouchi, Moulin et Pelissier (1).

** Gilbert Gress ( lauréat 1978), Aimé Jacquet (1981, 1984 et 1998), Michel Hidalgo (1982), Didier Deschamp (2003, 2010), Paul Le Guen (2004) et Arsène Wenger (2008) ne se sont pas exprimés.

*** Les jurés (plus le rédacteur en chef de France Football, Pascal Ferré) étaient amenés à citer 5 noms et à leur attribuer dans l'ordre décroissant de mérite 6, 4, 3, 2 et 1 point.

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE Entraîneur de l’année 2018 FF : Zidane vote Blaquart !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité