ActualitésCulture

ALÈS En 2019, le Cratère mise sur la création et les arts de la rue

Denis Lafaurie (à gauche) avec son président Régis Cayrol et le conseiller départemental Jacky Valy (à droite). Photo Tony Duret / Objectif Gard

Jeudi matin, les représentants de la scène nationale du Cratère à Alès ont reçu élus et partenaires à l’occasion des traditionnels vœux.

Accompagné de son président, Régis Cayrol, Denis Lafaurie a prononcé son discours dans le hall du théâtre, assurant que cette nouvelle année s’engage sous « les meilleurs auspices ». Le directeur du Cratère estime que l’élargissement de l’agglomération d’Alès permet d’envisager « un nouveau destin ».

Mais pour prendre une autre dimension, et « accéder à une reconnaissance internationale », comme l’appelle Régis Cayrol dans ses vœux, le Cratère mise sur la création avec quatre équipes artistiques. Il souhaite enfin devenir la troisième plateforme française des festivals de cirque et arts de la rue : « Notre ambition est d’inviter ici des producteurs et artistes qui viennent du monde entier et de faire d’Alès, grâce au festival Cratère Surfaces, un lieu emblématique des arts de la rue », a conclu Denis Lafaurie.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité