A la uneActualitésSociété

NÎMES La Méditerranée et son tourisme seront en congrès à Nîmes

Virginie Rozière, eurodéputée et présidente du Comité régional du tourisme en Occitanie, Mary Bourgade, adjointe déléguée au tourisme pour la ville de Nîmes, Christian Mantei, directeur général d'Atout France, Patrick Malavieille, président de l'EPCC du Pont du Gard, et Fabienne Griffoul, directrice de Gard tourisme (Photo Anthony Maurin).

Atout France offre une belle opportunité à Nîmes et sa région. 90 tour-opérateurs venus de neuf pays de la façade méditerranéenne pour faire émerger un tourisme en pleine expansion : tel est le but du "workshop" France Med d'Atout France.

Un workshop est en réalité une sorte d’atelier de travail qui, pour l’occasion, permettra à des Italiens, Grecs, Espagnols, Portugais, Turcs, Israéliens et moyen-orientaux de connaître Nîmes et le Gard. Du 1er au 6 octobre 2019, s’ajouteront à ces tour-opérateurs les 65 exposants français pour un total de plus de 220 professionnels du tourisme rassemblés à Nîmes. En tout, 1 400 rendez-vous seront réalisés. De quoi faire rêver l’économie locale en vue d’un tourisme pérenne en attendant la labellisation Unesco.

Nous avons candidaté aux côtés de Lyon et de Perpignan et nous avons été choisi !, lance Mary Bourgade, adjointe au tourisme à la ville de Nîmes. C’est une manifestation qui verra arriver à Nîmes près d’une centaine de tour-opérateurs du tissu méditerranéen. D’ailleurs nous y participons en tant qu’exposant chaque année mais là, nous allons avoir la possibilité de faire découvrir nos atouts. "

(Photo Anthony Maurin).

Ce workshop est un sous-dossier de l’action nationale. Ciblé sur la Méditerranée, il existe depuis dix ans et semble avoir fait ses preuves. Les voyagistes sont sélectionnés pour que les rencontres soient fructueuses pour les deux parties.

" Après les travaux réalisés en ville et l’ouverture du Musée de la romanité, notre destination présente de sérieux atouts de séduction. C’est une destination urbaine et les destinations urbaines sont à la mode. Nîmes veut s’inscrire dans cette démarche car on sait que le tourisme urbain commence par la déambulation ", poursuit l'élue.

Virginie Rozière, eurodéputée et présidente du Comité régional du tourisme en Occitanie, Mary Bourgade, adjointe déléguée au tourisme pour la ville de Nîmes, Christian Mantei, directeur général d'Atout France, Patrick Malavieille, président de l'EPCC du Pont du Gard, et Fabienne Griffoul, directrice de Gard Tourisme (Photo Anthony Maurin)

Pour l'eurodéputée et présidente du CRT Occitanie Virginie Rozière, " ce workshop, qui concerne le bassin méditerranéen, a une double résonance pour notre région qui borde la Méditerranée. Il faut que ces pays se fassent une idée concrète de nos atouts et le CRT veut jouer ce rôle en étant le bras armé de la Région. Nous devons inscrire la destination Occitanie comme une destination incontournable du Sud de la France mais aussi développer l’image méditerranéenne de notre littoral. "

Les arènes (Photo Anthony Maurin).

Comme à la maison dans la cité des Antonin, Christian Mantei, directeur général d'Atout France l'assure, " ici, je n’ai que des amis mais mes amitiés naissent souvent grâce à des bilans positifs et de belles coproductions. Nîmes avait le meilleur dossier et je voulais que ça soit elle qui l'emporte ! Cette région a un fort potentiel. La France n’est pas hors-sol. C’est la croissance des régions qui fait la croissance nationale. L’Occitanie est justement une des régions les plus diversifiées et un voyagiste chinois, s’il fait bien son boulot, peut faire venir des milliers de touristes. Je suis porté par votre destination qui a tous les atouts. Les gens sont déjà convaincus que Nîmes est un bon choix. La Chine est très sensible à cette région mais il ne faut pas négliger les neuf pays qui viendront et qui représentent déjà une part importante du tourisme local. Il y a encore du potentiel. "

En plus du programme habituel, les galères débarquaient dans les arènes pour une naumachie, une bataille navale factice (Photo Anthony Maurin)

Pour Patrick Malavieille, le patron d'un Pont du Gard adoré par les Chinois, l'important est plus dans la méthode que dans le résultat immédiat. " Pour nous, s’il n’existait qu’un seul objectif : celui de réunir les forces pacifistes pour gagner la conquête du monde. Nous avons une offre assez exceptionnelle. Il est plus que temps que l’on comprenne qu’il nous faut nous fédérer. C’est ce que nous faisons et nous allons y gagner en notoriété et en citoyenneté car derrière les vieilles pierres que nous chérissons, il y a différents types de civilisations que nous chérissons également. Nous faisons une œuvre citoyenne de grande ampleur. N’oublions pas ceux qui nous ont précédés. Les lieux ont leur importance mais les personnes qui y travaillent et qui présentent nos richesses aux visiteurs sont aussi très importantes. "

Les motifs familiers de la Maison carrée sont repris par de nombreux hôtels particuliers de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité