ActualitésPolitique

PONT-SAINT-ESPRIT Premiers vœux pour Claire Lapeyronie

La maire de Pont-Saint-Esprit, Claire Lapeyronie, jeudi soir lors de la cérémonie de vœux à la population (Photo : Jessica Villeneuve / Mairie de Pont)

La nouvelle maire de Pont-Saint-Esprit, Claire Lapeyronie, qui a pris il y a quelques semaines la suite de Roger Castillon, a tenu ce jeudi soir sa première cérémonie de vœux à la population.

Devant plusieurs centaines de Spiripontains, la première édile a déroulé un discours sacrifiant à la tradition en la matière, avec le bilan de l’année écoulée et une projection sur celle à venir. Avec quelques annonces.

Côté 2018, la première édile évoquera les nombreux travaux, comme ceux de la Cazerne, la première tranche de l’entrée sud, la poursuite de la rénovation du centre ancien, le premier budget participatif, ou encore « des moments forts qui nous rendent fiers », dixit Claire Lapeyronie : le prix national des Rubans du patrimoine pour le lavoir, la Mission centenaire ou encore la Rue aux enfants. 2018 a aussi vu Claire Lapeyronie prendre les commandes de la ville, après le retrait de Roger Castillon, redevenu conseiller municipal mais qui « n’a pas dit son dernier mot et en a encore sous le pied si j’ose dire, lancera Claire Lapeyronie. Pas de retraite encore pour lui ! Tant mieux pour nous tous ! » Idem pour l’équipe municipale qui, « elle non plus, n’est pas décidée à se la couler douce ! Ce n’est pas le genre de la maison. »

Passant à l’année à venir, la maire affirmera qu’elle « s’annonce tout aussi trépidante », avec la tranche 2 des travaux de l’avenue général De Gaulle (qui démarrent ce lundi), la poursuite des travaux sur les réseaux d’eau et d’assainissement et de l’investigation sur le captage de la Blache ou encore le début de la rénovation du toit de l’église Saint-Saturnin, un des emblèmes de la ville, « qui en a bien besoin ».

Par ailleurs, « nous veillerons à ce que le nouveau cinéma réalisé par l’URFOL avance bien. Même chose pour la future gendarmerie : le terrain rue Mendès France sera acheté. Nous veillerons aussi sur le projet du nouveau collège », affirmera la première édile, sur des dossiers qui ne sont pas pilotés par la Ville. Côté festif et culturel, outre la poursuite des événements connus, la maire a annoncé « un grand événement culturel et populaire pour cet été dont les contours seront dévoilés très prochainement. »

En ce qui concerne le patrimoine, « 2019 verra l’aboutissement du Plan de sauvegarde et de mise en valeur : Pont-Saint-Esprit sera le neuvième secteur sauvegardé du Gard (…) La placette rue Bruguier Roure et la rue des 4 vents vont être réaménagées, là aussi pour rendre au centre ancien la qualité qu’il mérite et nous allons faire les travaux préparatoires sur les réseaux pour permettre de rénover les escaliers Saint-Pierre en 2020 », énumèrera l’élue.

La rénovation de l’éclairage public est également au programme. Par ailleurs, le Champ de Mars va revenir dans le giron de la commune, « et il sera réaménagé simplement mais proprement », le projet de l’Hôtel Dieu « avance : la partie moderne de l’ancien hôpital est en cours de démolition et les négociations pour y créer un hôtel et un tout nouveau quartier sont en cours aussi », affirmera-t-elle.

Au rayon des priorités, on retrouve « une lutte implacable contre les incivilités », notamment les dépôts sauvages de déchets. « Les amendes tomberont », prévient l’élue. La commune va également rejoindre le dispositif « Participation citoyenne », qui fera l’objet d’une réunion publique le 15 février.

Dans ce contexte de contestation sociale, « nous allons continuer à mettre en œuvre la démocratie participative » a avancé Claire Lapeyronie, avec la réunion des comités de quartier, la poursuite du budget participatif (qui fera l’objet d’une réunion publique le 15 janvier à 18h30 à la salle des fêtes de la Cazerne) et la mise en place dès ce lundi d’une urne pour recueillir les doléances à Citézen. Par ailleurs, les élus du conseil municipal des jeunes auront 50 000 euros sur le budget participatif pour réaliser leurs projets, les tarifs des cantines scolaires vont baisser et le Programme de réussite éducative va être poursuivi.

« Et tout cela, nous le ferons sans augmenter vos impôts », soulignera Claire Lapeyronie, comme annoncé lors du débat d’orientations budgétaires fin décembre.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité