ActualitésPolitique

UZÈS Le maire annonce lors de ses vœux que les impôts locaux n’augmenteront pas

Le maire d'Uzès, Jean-Luc Chapon, mercredi lors de la cérémonie de vœux aux aînés (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Chaque année, le maire d’Uzès Jean-Luc Chapon organise plusieurs cérémonies de vœux : aux aînés, aux institutions et associations et aux nouveaux arrivants. Première d’entre elles, celles aux aînés s’est tenue mercredi midi à l’occasion d’un repas-spectacle au gymnase Pautex.

Environ 500 personnes, âgées de plus de 60 ans, sont donc venues pour ce repas concocté par les cuisines de l’Uzège et servi par les élèves du lycée professionnel des métiers de bouche Marie-Curie de Saint-Jean-du-Gard. Mais avant de manger, il fallait écouter le maire Jean-Luc Chapon et son discours, « bref », annoncera-t-il lors de son propos liminaire.

Promesse tenue, puisque le discours ne durera pas plus de quelques minutes. Le temps tout de même de donner des nouvelles du projet de liaison inter-quartier Mayac - Mas de Mèze : « On a pris dix mois de retard car on a découvert des vestiges », lancera le premier édile, avant de pester contre le coût de ces découvertes. « La déviation coûte 1,4 million d’euros et les fouilles 700 000 euros. Ce n’est pas subventionné et on est obligés de les faire, donc comme ce n’est pas une mosaïque qu’on a trouvé, on peut être un peu moins satisfait. »

Les élèves du lycée professionnel des métiers de bouche Marie-Curie de Saint-Jean-du-Gard ont participé au repas, comme chaque année (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Passant du coq à l’âne, Jean-Luc Chapon formera ensuite « un vœu : que le gouvernement tienne ses promesses sur la suppression de la hausse de la CSG sur les retraites, et qu’il maintienne les pensions de réversion. » Un vœu qui intervenait fort à propos pour un repas des aînés… Des anciens qui applaudiront leur maire lorsqu’il leur annoncera que « pour la huitième année consécutive il n’y aura pas d’augmentation des impôts locaux. »

Sur ce point, « l’État va payer la taxe d’habitation aux communes, mais celles qui avaient fait des efforts pour ne pas l’augmenter vont donc toucher petitement éternellement, ceux qui ont bien géré sont sanctionnés », estimera-t-il. Un discours qui contraste quelque peu avec le nom de l’orchestre venu accompagner le repas : « Douce France »…

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité