ActualitésPolitique

VILLENEUVE Peu d’annonces mais des messages pour les vœux du maire

Le maire de Villeneuve, Jean-Marc Roubaud, mercredi soir lors de la cérémonie de vœux à la population (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le maire de Villeneuve, Jean-Marc Roubaud, a sacrifié à la traditionnelle cérémonie de vœux à la population mercredi soir au Castel. L’occasion de tirer le bilan de 2018, d’esquisser timidement 2019, mais aussi de faire passer quelques messages.

Une salle bondée et surchauffée, la présence des maires du canton et une salve d’applaudissements pour le percepteur : il est des traditions qui ne se perdent pas dans la cité cardinalice. Une cité « écrin », selon le mot de son premier édile, « épargnée » par le « contexte particulier, difficile, avec des attentats encore, des tensions qu’on peut comprendre avec des violences absolument inacceptables », lancera Jean-Marc Roubaud. Le tout dans un monde « de plus en plus individualiste, la période des vœux est l’occasion d’affirmer la cohésion sociale », poursuivra-t-il, avant d’estimer que, pour Villeneuve, « 2018 s’est extrêmement bien déroulée. »

Et le maire de se lancer, tout en s’en défendant - mais c’est un exercice imposé - dans un « inventaire à la Prévert » des faits marquants de l’année écoulée villeneuvoise. L’inauguration de la place Charles-David, du boulevard Mermoz-Guynemer, celle très prochaine de la rue Pierre-Semard, l’inauguration de la Maison des services au public, la poursuite de la modernisation des foyers-logements.

"Respect des budgets et de l'argent public"

La mise en place du plan lumière avec le remplacement en LED de l’éclairage public, le développement de la fibre, la dernière tranche des travaux de la Collégiale, la mise en conformité des arrêts de bus, la modernisation du réservoir d’eau de la plaine de l’Abbaye ont également figuré en bonne place dans le discours de Jean-Marc Roubaud. Les travaux de la voie de l’Ancienne-Poste et de de la rue Louis-Aragon, bien que pas encore terminés, ont aussi été cités par le maire.

Un maire qui, après un clin d’oeil pour le conseil municipal des jeunes, a rappelé que « la feuille de route de notre équipe municipale est extrêmement claire : améliorer la qualité de vie, améliorer les services publics, soutenir les associations. Tout ceci dans le respect des budgets et de l’argent public. » Tout ça n’en dit pas beaucoup sur ce que sera 2019 pour Villeneuve, d’autant que le maire affirmera ensuite que les projet à venir feront l’objet du débat d’orientations budgétaires lors du conseil municipal. Logique.

Pour autant, quelques éléments ont été dévoilés, ou plutôt confirmés : la poursuite du plan pluriannuel d’investissements (avec la rue des Récollets, la rue Pente-Rapide ou encore le chemin des Oliviers), la finalisation du Plan local d’urbanisme ou encore la mise en service d’un nouveau portail internet pour accéder aux services publics. Par ailleurs, Jean-Marc Roubaud a confirmé que les animations, comme le festival Villeneuve en Scène, le Festival du Polar ou encore les Jeudis de la Chanson, seront reconduits en 2019.

Après sa traditionnelle parenthèse sur les chiffres de la sécurité, qui sont excellents en 2018 (*), Jean-Marc Roubaud a rappelé à ceux qui en doutaient qu’il était toujours bel et bien de droite. Si certains, au vu des rumeurs persistantes qui font état d’un rapprochement de ce dernier avec La République en Marche en vue des municipales d’Avignon, en doutaient, les voilà rassurés : « Les maux de la société française se résument en une phrase : la dépense publique. Les Français sont drogués à la dépense publique, ils demandent toujours plus à l’État […] Nous devons sortir de ce système infernal, faute de quoi nous irons dans le mur », poursuivra l’élu, après avoir cité le philosophe Alain : « Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté. » Et d’affirmer en guise de conclusion : « Je suis toujours extrêmement motivé. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

* « De janvier à novembre 2018, nous avons 34 % de vols en moins, 53 % de cambriolages en moins et 70 % de dégradations en moins », a affirmé Jean-Marc Roubaud, sans omettre de saluer le travail des forces de l’ordre.

Les vœux du groupe Rassemblement citoyen : les élus d’opposition Florent Lemont et Monique Novaretti estiment dans un communiqué que « notre maire se revêt de jaune en fustigeant, comme il l’a fait ce soir, le financement de nos services publics alors qu’ils sont le lien dont le monde nous envie. Il se trompe en opposant, sur un ton boulangiste, pouvoir d’achat et fiscalité qui sert le bien commun. Nous sommes en France et pas dans ces pays où la santé, l’éducation ou la sécurité deviennent des charges inabordables pour le plus grand nombre. Nous sommes en France, où les contributions assurent des garanties pour tous. »

Les deux élus estiment plutôt que « 2019 doit être l’année de la réflexion de tous pour l’intérêt commun. Où en sommes-nous en termes de solidarité et de synergies associatives ? Où en sommes-nous en termes d’environnement et d’urbanisme ? Où en sommes-nous en termes de transports doux et de sécurité du quotidien ? Que devient au cours des ans le foncier collectif ? 2019 doit être cette année aux réflexions multiples dans laquelle nous devons nous plonger avec optimisme et bienveillance. »

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité