ActualitésSociété

GARD Appel à projets : « Ce qui fait avancer nos jeunes, c’est le pouvoir de rêver »

La 5e édition de l'appel à projets jeunes 2019 est lancé !

Amal Couvreur, vice-présidente du Département (en rouge), entourée du directeur de la Caisse d’allocations familiales, des représentants de l’État et de la MSA (photo véronique Camplan)

Pour la cinquième année, le Département, la Direction départementale de la cohésion sociale, la Caisse d’allocations familiales et la Mutualité sociale agricole souhaitent encourager et promouvoir les idées des jeunes. Une initiative qui a permis de mettre en oeuvre des projets divers.

Le Département du Gard a donc lancé un nouvel appel à projet pour 2019. L’année précédente, 65 dossiers avaient été reçus. « Ce qui fait avancer nos jeunes, c’est le pouvoir de rêver », lance en introduction Amal Couvreur, vice-présidente du Département. Accompagnée du directeur de la Caisse d’allocations familiales, des représentants de l’État et de la MSA, elle félicite les groupes de jeunes qui ont été accompagnés tout au long de l’année 2018. Très satisfaite de leur démarche, elle poursuit : « Nous voulons les encourager à être acteurs de leur territoire et surtout de leur vie. C’est pour cela que le Département du Gard a financé 28 de ces groupes à hauteur de 21 750 euros. »

Le budget global des quatre partenaires approche les 100 000 euros. Objectif : favoriser l’autonomie des jeunes, susciter leurs initiatives et valoriser les démarches innovantes, mobilisatrices et citoyennes. Mais surtout, pouvoir contribuer à leur épanouissement personnel et au sein de la société. Pari tenu ? Certains jeunes présents témoignent.

« On a compris que si on ne faisait rien, il n’y aurait plus de demain »

L'équipe du Journal de Valdegour (photo Véronique Camplan)

En 2018, les projets portaient sur des sujets très variés, tels que l’environnement, la solidarité, la vie de quartier, la prévention… Le Journal de Valdegour, un groupe réunissant plusieurs jeunes du quartier avait pour objectif d’améliorer leur cadre de vie et celui des habitants. Ils racontent : « On a remarqué que personne ne faisait le tri dans notre quartier et que même dans les parcs et aux abords des écoles, c’était très insalubre. On a eu envie d’agir. »

Avec l’aide du Département, ils ont créé le projet « Demain entre nos mains ». Après les constats, sortie à la Ressourcerie du Vigan pour apprendre à trier les déchets. Puis, ils ont organisé une journée de mobilisation et de nettoyage pour sensibiliser les habitants du quartier. « On a compris que si on ne faisait rien, il n’y aurait plus de demain », poursuivent-ils. Ils sont aujourd’hui dans l’attente des bacs de prêts de la Ville pour pouvoir commencer tri sélectif.

Un jeu vidéo pour sensibiliser à l’environnement

Manon et Jean-Marc présentent leur jeu avec force détails (Photo Véronique Camplan)

L’idée de Manon et Jean-Marc, deux jeunes diplômés d’école d’ingénieurs est un jeu vidéo pour lutter contre la pollution. Très touchés par l’environnement et fans de jeux vidéo, ils ont décidé de mettre l’un au service de l’autre. C’est pendant leur année de service civique qu’ils ont commencé à développer leur jeu nommé Kairos' Light.

Le but ? Kairos', Dieu du temps, permet à Edmond de remonter le temps et de recommencer sa vie qu’il a visiblement ratée. Le monde évolue alors selon le train de vie que le joueur donne à ce personnage. Achat de produits bios ou chimiques par exemple… Chaque geste a un impact sur la planète. Pour réaliser ce projet, Manon et Jean-Marc avaient besoin d’un financement pour l’achat de logiciels et notamment pour la communication ( Flyers, affiches, déplacements dans les salons de jeux vidéo… ). Ils ont pu développer le jeu grâce aux projets jeunes.

Sport pour tous !

Projet jeune handisport (photo Véronique Camplan)

En cinq ans, d’autres projets ont vu le jour. Notamment, en 2017, un séjour "nature" organisé pour des jeunes en situation de handicaps. Ceux-ci ont pu partir pendant quatre jours en Lozère pratiquer la descente en VTT, le kayak et le canoë. Ce séjour nécessitait une organisation lourde et du matériel adéquat : Transports, pilotes, fauteuils roulants adaptés…

Kelly Peyron 

Vous avez entre 11 et 26 ans ? Vous avez un projet en tête ? N'hésitez pas à postuler jusqu’au 9 mars 2019. Les dossiers d’inscriptions sont téléchargeables sur le site : www.gard.fr

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité