A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR J’m le Grau-du Roi : le groupe privé qui cartonne sur la toile

20 000 membres, 4 ans d'existence et 2 nouvelles pages.

J'm le Grau-du-Roi. Cyril à l'origine du groupe et Élodie un des piliers fondateurs (photo véronique Camplan)

Le groupe privé J'm le Grau-du-Roi aura 4 ans au mois de mars. Aujourd'hui, c'est aussi une association qui compte plus de 20 000 membres et multiplie les pages Facebook pour satisfaire toutes celles et ceux qui aiment… Le Grau-du-Roi. Coup d'œil sur un groupe privé qui cartonne. 

À l'origine, Cyril Larouzière, qui vit au Grau-du-Roi depuis un bail. Il est venu en vacances tout petit dans la maison de son grand-père puis de son père et a fini par s'y installer. Agent immobilier, il a une page Facebook pour le boulot et, de temps en temps, il ne peut s'empêcher d'y publier une image de sa ville parce qu'elle est belle et qu'il aime partager. "C'est parti comme ça", se souvient-il. "J'avais beaucoup de "like" sur mes images, surtout des gens qui ont des résidences secondaires ici et qui étaient heureux de voir des images qui leur rappelaient leurs vacances". Alors soucieux de ne pas tout mélanger, Cyril crée la page "J'm le Grau-du-Roi. "À la création, il y avait déjà 500 membres et ça n'a jamais cessé d'augmenter", pointe Cyril qui avoue encore aujourd'hui être surpris et presque dépassé par le succès de la page.

Des amis triés sur le volet

« La coquille Saint-Jacques du Grau" à l'heure bleue (photo prise juste avant le lever du soleil au 5e étage du Splendid hôtel du Grau-du-Roi (Photo Bruno Gardella)

Au départ, le groupe est public mais le concept ne satisfait pas le noyau dur. "Il y avait de tout et pas forcément des gens qui étaient dans le même esprit que le nôtre", fait remarquer Élodie, propriétaire d'un salon de coiffure en ville et animatrice assidue de la page. Le groupe devient alors privé et les membres choisissent leurs nouveaux amis. L'idée est de parler du Grau, de faire de l'information positive, de mettre en avant tous les atouts et les charmes de la station balnéaire. La page est ouverte à tous ceux qui aiment le Grau-du-Roi, qu'ils y vivent ou non. Cyril estime qu'aujourd'hui elle compte parmi ses membres 1/3 de résidents et  2/3 de vacanciers qui veulent garder le contact entre deux séjours.

L'esprit J'm le Grau- du-Roi

Coucher de soleil et clin d'œil au Miramar (photo Cyril Larouzière)

Mais c'est quoi au fait, l'esprit  j'm le Grau-du-Roi ? "Tout le monde est bénévole et met son talent et son temps au service du groupe dans la limite de ses disponibilités pour faire vivre la page", explique Élodie. Petit à petit, l'organisation s'est étoffée. Elle compte des photographes, un graphiste, une senior mondaine qui écume les vernissages et raconte, un météorologue… Tous les jours la page donne la météo du Grau, la température de l'eau.

Un membre prend une photo du matin et une du soir, un autre s'occupe de récolter les infos sur les animations de la ville, d'autres lancent des alertes en cas d'accident, partagent les news des journaux qui parlent du Grau, évidemment. " Il y a des sujets que nous évitons scrupuleusement comme la politique, par exemple", précise Cyril avec fermeté. "Tous nos membres peuvent publier mais cela passe d'abord par un de nos 8 modérateurs," poursuit-il. Rien ne paraît sur la page sans avoir été vérifié au préalable. "Et rien non plus  n'est a but commercial ni financier", relève Élodie. Mais si le groupe ne publie aucune publicité ni ne tire aucun profit financier de la page, il n'en est pas moins vrai qu'il travaille à soutenir commerçants et artisans de la ville tout au long de l'année en organisant les petits jeux d'Élodie par exemple.

Toto et Chocho, les Camarguais toujours partants

Toto et Chocho les Camarguais après le premier bilan de l'année, les mascottes de Patrick sont toujours dans l'actu

Et le concept séduit, Patterose, la mascotte de Bruno, Toto et Chocho, le cheval et le taureau camarguais font marrer, la météo commence la journée, rythmée par les photos toujours unanimement saluées par les membres. Au fil des jours, le groupe égrène toutes les nouvelles de la ville.  "Nous ne somme pas que virtuels, explique Cyril. "On se rencontre, on est une bande de potes et on organise des apéros sur la plage à la belle saison. On a activement participé au premier bain de l'année". C'est aussi et sans doute cela qui explique en partie, le succès du groupe : un esprit copain et bienveillant qui donne le ton à l'ensemble.

Un groupe apolitique et aussi populaire dans une ville, ça peut séduire les politiques à la veille des élections municipales. "C'est vrai que l'on a été approché", sourit Cyril. "Et si on faisait une liste ?", lance-t-il à Élodie, "Je suis sûr que ça en ferait flipper plus d'un …"  

Mais aujourd'hui, si "J'm le Grau-du-Roi" fait campagne, c'est pour que la ville vive, bouge et entretienne un beau dynamisme. "C'est énormément de travail", soupire Cyril, immédiatement rejoint par Élodie qui avoue n'avoir "plus beaucoup de temps pour elle". "On voudrait arrêter mais maintenant on ne peut plus, trop de gens comptent sur nous," constate Cyril.

Alors non seulement ils n'arrêtent pas mais en plus ils ouvrent, "j'm les commerçants" et "J'm les artisans", deux nouvelles pages pour raconter leur ville en impliquant ceux qui y vivent. Et si c'était aussi ça la politique ?

Véronique Palomar Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité