Actualité générale.Culture

NÎMES Festival flamenco : Du cinéma et de la musique prévu ce lundi

Le traditionnel rendez-vous hispanophile débute aujourd'hui avec une projection au Sémaphore et un concert acoustique au Musée de la romanité.

Nino de Elche vendredi 11 janvier à Paloma ( Photo Sandy Korzekwa )

Le 29e Festival Flamenco accueille à Nîmes du 11 janvier au dimanche 20 janvier 2019, chants, danses, musiques et expositions… Coup d'envoi ce lundi 14 janvier avec une projection du documentaire de Miguel Ángel Rosales au cinéma Sémaphore et un concert acoustique de Tomás de Perrate et Alfredo Lagos au Musée de la romanité.

Gurumbé, Canciones de tu memoria negra

Projection ( VO )

Affiche du documentaire Gurumbé, Canciones de tu memoria negra ( Photo Le sémaphore )

Cinéaste et anthropologue, Miguel Ángel Rosales aborde dans son documentaire une facette oubliée de l’histoire de l’esclavage de la péninsule ibérique. Du temps de l’exploitation des colonies américaines, des milliers d’Africains furent acheminés vers Séville pour être vendus comme esclaves. Gurumbé réveille cette mémoire et met en exergue le rôle que jouèrent ces « desdichados » ( malheureux, NDLR) dans la culture et surtout la musique espagnole.

À partir du XIXe siècle, une partie de la population noire s’assimile progressivement à d’autres communautés, notamment les Gitans et les Andalous… Ils vont apporter une contribution fondamentale à l’émergence d’un nouveau genre musical : le flamenco. Avec ce documentaire, Miguel Ángel Rosales rend justice aux Africains déportés qui ont joué un rôle dans la naissance du flamenco originel.

Lundi 14 janvier à 16h30 au Sémaphore. Durée 1h12. Tarifs : 7,50€ - 5,50€ - 4€

Tomas de Perrate et Alfredo Lagos au Musée de la Romanité

Musique

Tomás de Perrate et Alfredo Lagos en concert à l'événement Biennale de Venise ( Photo Oscar Romero )

Fils de Perrate de Utreta, petit-fils du mythique Manuel Torre et neveu de María la Perrata Tomas Fernandez Soto, dit Tomas de Perrate, est le descendant d’une des grandes dynasties gitanes du cante, les Perrate de Utrera. Il était un héritier de choix et a vite imposé sa voix minérale et archaïque. Capable d’affronter tous les styles, il a un sens inné du swing grâce aux musiques de sa jeunesse.

Personnage discret qui a su se faire remarquer pour devenir l’une des valeurs sûres de la guitare flamenco aujourd’hui, Alfredo Lagos est un compositeur raffiné, modèle de la légèreté.

Ce duo somptueux va se produire pour ce premier concert acoustique au Musée de la romanité. Un concert intimiste en perspective avec en fond de scène une vue sur le jardin du musée.

Lundi 14 janvier à 20h au Musée de la Romanité. Durée 1 heure.Tarifs : 16€ - 14€ - 12€ - 8€

Kelly Peyron

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité