A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

LE 7H50 de Laurent Boissier : « Notre objectif c’est les 40 points à la fin »

Le directeur sportif du Nîmes Olympique  (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Après l'annulation du match face à Angers samedi, en raison de la manifestation des gilets jaunes, Nîmes Olympique va enfin reprendre le cours du championnat ce mercredi avec un match lui aussi reporté face à Nantes aux Costières. Le directeur sportif, Laurent Boissier, nous en dit plus sur l'ouverture de cette deuxième partie de saison.

Objectif Gard : Comment s'est déroulée cette intersaison ?

Laurent Boissier : On ne peut pas dire que l'on ait bien fini et bien démarré l'année 2019 après le match perdu en Coupe de France face à Lyon Duchère. C'est la loi du football et il faut l'accepter. Seul le résultat compte. En ce qui concerne les vacances, elles ont été courtes. À peine une dizaine de jours. Le groupe est parti en stage, a bien travaillé. Il vit bien et attend avec impatience la reprise du championnat mercredi.

La multiplication des reports est compliqué. Comment faire en sorte que le groupe reste mobilisé ?

C'est le rôle de Bernard (Blaquart, l'entraîneur, NDLR) et Jérôme (Arpinon, l'entraîneur adjoint) de faire en sorte que l'équipe reste sous pression. Concernant les matchs reportés, c'est une situation qui n'est pas normale. Il ne faut pas banaliser ces reports systématiques. Le football n'est pas un amusement. On ne fait pas de la pétanque. C'est notre gagne-pain. Nous avons des obligations économiques. Un match annulé a à chaque fois des conséquences importantes. Et je ne vous parle même pas de l'aspect sportif où désormais le championnat est complètement faussé. Ce week-end, nous sommes la seule équipe avec Angers à ne pas avoir joué. Pourtant mardi dernier, nous avions l'assurance des services de l'État. Et vendredi, tout à coup, on nous annonce le report. C'est réellement problématique. On va jouer quatre matches en dix jours. Compliqué.

Vous êtes également soumis depuis plusieurs jours à de nombreuses rumeurs de départs de joueurs. Savanier, Alioui, Bozok... On prête même des propos de Blaquart autour de son dernier match en Coupe de France. Où est la vérité ?

Pour Bernard Blaquart, c'était une boutade mais il semblerait que certains n'ont pas compris son humour. Il expliquait qu'il n'arrivait jamais à gagner des matches en Coupe donc qu'il enverrait Jérôme Arpinon la prochaine fois. Concernant les joueurs, il faut être clair, à un moment donné, il ne faut pas toujours croire que les joueurs resteront toute leur vie au Nîmes Olympique. Il y a une réalité sportive et économique. On est un petit club et on ne peut pas répondre aux exigences de tous. Cela étant dit, c'est encore nous qui décidons.

Comment abordez-vous cette deuxième partie de saison ?

Notre objectif c'est les 40 points à la fin. On sortira le champagne. Nous faisons le pari de rester en Ligue 1 dès notre première saison parmi l'élite même si tout cela est très compliqué. Maintenant, faut s'accrocher, se battre malgré tout ce qui se passe. Nous avons besoin plus que jamais des supporters qui ont attendu 30 ans de revoir leur équipe au sommet. À eux de remplir les 15 000 places du stade des Costières s'ils veulent prouver que nous sommes réellement une ville de football. De notre côté, nous restons concentrés sur notre objectif de maintien.

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité