A la uneActualitésHandballSports GardUSAM

USAM Remi Desbonnet : « Nîmes mérite de retrouver l’Europe»

Le gardien de but de l’USAM revient sur le début de saison de son équipe et il rêve déjà de découvrir les compétions continentales avec la Green Team.

Desbonnet et le staff nîmois ont un mois de février chargé (photo USAM)

Avant d’aborder un mois de février capital, en coupe de France contre Nantes (le 10) et face à Saint-Raphaël (le 13) en championnat, le portier nîmois attaque l’année 2019 avec gourmandise.

Objectif Gard : Quel jugement portez-vous sur la première partie de saison de l’USAM ?

Remi Desbonnet : « Elle est excellente, on a peut-être moins réalisé d’exploits que la saison dernière, mais l’objectif est de garder ce rythme jusqu’au bout ».

La pause du mois de décembre vous a-t-elle fait du bien ?

« Oui, car nous avons repris l’entraînement très tôt cet été, presque 15 jours avant tout le monde. Ces deux semaines de pause ont vraiment fait du bien. C’est un bon moment pour se ressourcer avec la famille. Mais on ne déconnecte jamais vraiment. »

La reprise n’a pas été trop dure physiquement ?

« Non car 15 jours c’est trop court pour arriver hors de forme, mais cela permet d’être frais et avec beaucoup d’envie. Le staff a programmé une reprise progressive qui a permis à tous de se replonger dans le bain tranquillement. »

« Le match contre Saint-Raphaël est presque comme un premier tour de coupe d’Europe »

La saison dernière, la phase retour du championnat n’avait pas été à la hauteur des matches aller. N’avez-vous pas peur d’un tel scénario cette année ?

« Cette saison notre effectif est plus étoffé que les années précédentes. Notre profondeur de banc doit nous permettre d’être constant tout au long de la saison. Peut-être aussi qu’avec l’expérience du pass, nous aurons plus de lucidité dans les moments importants. »

La coupe d'Europe est l'objectif numéro 1 de Rémi Desbonnet (photo USAM)

La réception de Saint-Raphaël, c’est un peu le match de l’année pour vous ?

« Bien sûr, parce qu’une victoire les repousserait à sept points derrière nous. Ils aurait alors un gouffre à combler. Nous aurions une certaine sérénité. La saison est encore longue et ce match est primordial. On va le jouer comme une finale. C'est presque comme un premier tour de coupe d’Europe. »

Justement, la Coupe d’Europe, c’est l’objectif numéro 1 ?

« On ne peut plus se cacher. Ça fait deux saisons que l’on passe près de la qualification. L’USAM et son histoire méritent de retrouver l’Europe. Ca fait 25 ans que tout le monde attend ça. À nous maintenant de concrétiser le beau travail qui est fait autour du club. »

Il y a aussi le huitième de finale de la coupe de France à Nantes...

« Ce n’est pas le tirage au sort rêvé mais on essayera de se qualifier à Nantes. Ça va être le premier choc de 2019 et cela va nous mettre dans le bain car ce n’est jamais évident de jouer là-bas. Il y aura une salle pleine et des internationaux à tous les postes. Ce sera un beau choc et une bonne préparation pour le match contre Saint-Raphaël. »

Propos recueillis par Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité