A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU JOUR Nîmes Olympique : À la maison, c’est qui le patron ?

Les Crocos débutent 2019 avec une série de trois matches aux Costières. Un triptyque très important dans l'optique du maintien.

Alioui et Bouanga sont les deux meilleurs nîmois avec quatre réalisations chacun (photo Anthony Maurin)

Les Crocos entament enfin l'année 2019 ce soir au stade des Costières, avec la réception de Nantes à 19h. Une première confrontation d'une série de trois matches consécutifs à domicile où les Crocos sont attendus. 

On s'attendait à débuter l'année 2019 au stade des Costières avec la réception d'Angers mais l'actualité sociétale en a décidé autrement. Notre impatience a été mise à rude épreuve en voyant le premier match de l'année 2019 aux Costières repoussé de quelques jours. C'est sûr, "ce soir, c'est match !", pour reprendre la célèbre réplique du Youtubeur à la mode, Mohamed Henni. Une rencontre en retard de la 17e journée de Ligue 1, face à Nantes, qui aurait dû se jouer début décembre. Deux équipes qui comptent actuellement le même nombre de points (23), mais les Canaris pointent à la onzième place, juste devant les Crocos, grâce une différence de buts à l'étale contre -2 pour les Gardois. Une proximité que Bernard Blaquart, l'entraîneur nîmois aimerait bien voir se prolonger, "si à la fin de la saison, nous sommes a égalité avec Nantes, ce sera bon signe. Cela voudra dire que nous serons maintenu en L1". 

Le coach du Nîmes Olympique poursuit en faisant l'éloge des canaris : "C'est une équipe qui a énormément de qualités. Depuis que Vahid Halilhodzic est arrivé, le FC Nantes met beaucoup d'intensité dans ses matches. Les canaris peuvent terminer dans les 10 premiers de la ligue 1" . Un changement de calendrier qui ne change pas la donne. Les hommes de Bernard Blaquart sont confrontés à une série de trois matches consécutifs à la maison, face à Nantes, ce soir, Toulouse, samedi et Angers, mercredi prochain.

"Le maintien passe par un bon parcours à la maison", relève de son côté le consultant de beIN SPORTS et ancien Croco, Robert Malm. On peut même ajouter, un quatrième match en dix jours avec le déplacement à Nice, après un match aller houleux. Les Nîmois sont attendus car ils ont l'opportunité de mettre de précieux points au chaud, dans cette série qui va largement conditionner cette deuxième partie de saison. Mais le manque de matches inquiète un peu Bernard Blaquart, "Nantes a déjà joué trois fois depuis le début de l'année. On a un déficit de compétition avec les interrogations que l'on peut avoir quand on attaque une saison". 

Une première victoire permettrait de se maintenir dans le ventre mou du championnat. Une expression qui colle parfaitement à la position des Gardois dans ce championnat, situés à six points de Dijon, 18e et barragiste et qui comptent le même nombre de points de retard sur Strasbourg, 6e.

Série de quatre défaites en cours

Paul Bernardoni a encaissé 12 buts sur les quatre dernières rencontres, toutes compétitions confondues (photo Anthony Maurin)

Gagner pour ne pas perdre l'avance acquise et faire oublier la retentissante défaite à Lyon-Duchère (3-0), encaissée il y a dix jours, en 32e de finale de la Coupe de France. "Elle va leur servir de mise en garde sur ce qui peut arriver", commente l'ancien attaquant des Crocos (2008-2009). Plus qu'une défaite, c'est une série de quatre revers d'affilée, toutes compétitions confondues, qu'il faut effacer pour Nîmes face à Lille (2-3), Le Havre (2-1), Rennes (4-0) et donc Lyon-Duchère.

Un long pensum qui correspond, en termes de résultats, à la plus mauvaise série du club depuis le début de la saison. Il faut maintenant stopper les défaites et les buts encaissés : 12 sur ces quatre rencontres avec une défense trop perméable qui a succombé à 28 reprises depuis le début de la Ligue 1, ce qui la place 14e dans l'élite.

(Re)Devenir le patron à la maison, une tendance qui fuit les Rouge et Blanc depuis quelques saisons. Cela se confirme en Ligue 1 avec seulement deux succès acquis dans ses Costières contre Marseille (3-1) et Amiens (3-0), en huit sorties. Au classement, à domicile, le NO se classe 16e. Des chiffres dont les joueurs n'ont que faire. Depuis le naufrage dans la banlieue lyonnaise, le staff a bougé ses troupes. La composition devrait peu bouger avec du classique en défense et au milieu. En attaque, Ripart devrait jouer en pointe, associé à Bouanga sur la droite et Alioui, à gauche. Éliminés de toutes compétitions, les Gardois n'ont plus que le maintien dans leur esprit. "Nîmes doit retrouver la bonne formule qui lui a permis de briller en début de saison avec de l'engagement, de l'envie et de l'abnégation", analyse Robert Malm.

Pour celui qui a connu le maintien avec Nîmes, en Ligue 2, les Crocos doivent prendre, "sept points sur neuf ! Pour espérer un maintien tranquille, il faut être ambitieux." Et pourquoi ne pas en prendre neuf et montrer qui est le patron à la maison. C'est bien connu : impossible n'est pas Nîmois...

Corentin Corger

Le groupe des 19 joueurs retenus : Bernardoni, Valette, Briançon, Alakouch, Paquiez, Maouassa, Landre, Lybohy, Savanier, Ferri, Bobichon, Valls, Ripart, Thioub, Bouanga, Guillaume, Depres, Bozok, Alioui.

La composition probable : Bernardoni - Alakouch, Briançon, Landre, Maouassa - Ferri, Savanier, Valls - Bouanga, Ripart, Alioui.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité