ActualitésSociété

NÎMES Concours d’éloquence, les élèves de la CCI prennent la parole

(Photo Anthony Maurin).

Le concours d'éloquence des BTS 1ère année du lycée de la CCI avait lieu à la Chambre de commerce.

Il s'agit d'une première édition de ce concours nommé " À proprement parler ". Les demi-finales avaient lieu jeudi 10 dernier avec des sujets loufoques et décalés et la finale se déroulait ce jeudi 17 janvier avec pour thème " La solidarité est-elle compatible avec l'intérêt individuel ? "

(Photo Anthony Maurin).

" Je trouve que c'est important, primordial dans le cursus d'un élève. L'éloquence sert beaucoup dans la vie de tous les jours. La posture, le regard, la voix... Tous les élèves, dès le plus jeune âge, devraient avoir des cours d'éloquence ", estime Bernard Michel, le directeur du Lycée de la CCI du Gard à Nîmes.

(Photo Anthony Maurin).

Les dix candidats, dont neuf étaient présents pour assister au cours de coaching donné par le comédien et metteur en scène nîmois Denis Lanoy, se sont donc lancés dans la bataille de l'éloquence avec un certain brio. La thématique laissait la place à l'imagination mais le sujet contraignant obligeait les élèves à rédiger un texte en adéquation avec l'actualité.

Sont notés dans un tel concours, le vocabulaire employé, l'intonation, l'aisance, l'expression, la diction, la gestuelle, le tempo, le volume de la voix, l'articulation, la capacité de convaincre, l'idée développée, l'approche du sujet, le respect du sujet, la réflexion, les exemples, les recherches effectuées, la clarté du propos, le regard en direction de l'auditoire, la facilité à se détacher de ses notes, les moments de silences, la complicité établie avec l'assemblée et la stabilité du corps. Ouf !

(Photo Anthony Maurin).

Qui dit concours dit jury et pour l'occasion, le lycée de la CCI a fait appel à des têtes connues dans la région, Denis Lanoy donc, mais aussi Christian Clapier dit " Kikou le Griot bleu " (conteur populaire), maître Geneviève Redaud (avocate), Didier Penchinat (promoteur immobilier) et Marianne Lestringant (professeur au lycée de la CCI).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité