Faits Divers

NÎMES Des légionnaires au tribunal pour des violences racistes à la sortie d’un bar

(Photo illustration

Les faits sont anciens mais avaient suscité l'intérêt de la presse nationale. Le 8 octobre 2011, deux hommes de couleur avaient été blessés, dont un grièvement avec plus de 30 jours d'ITT après une agression au couteau. L'affaire sera examinée aujourd’hui par la juridiction nîmoise.

Rapidement l'enquête avait ciblé plusieurs hommes, des légionnaires qui étaient désignés comme les agresseurs. Vers minuit, ce soir-là sur le boulevard Amiral-Courbet, les pompiers intervenaient pour évacuer les deux victimes vers les urgences. Ces dernières déclaraient avoir été frappées à la sortie d'un bar par un groupe de légionnaires alcoolisés. Des légionnaires qui avaient été ensuite embarqués de forces par une patrouille de la police militaire appelée en renfort par un videur de bar inquiet de voir la tournure prise par les événements.

L'enquête allait confondre plusieurs militaires, dont cinq sont renvoyés, ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour "des violences aggravées par trois circonstances, la réunion, l'état d'ivresse et à raison de l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une race", indique l'ordonnance de renvoi devant la juridiction répressive que nous avons consultée. Les légionnaires ont tous réfuté les faits. Ils auront l'occasion de s'expliquer aujourd'hui devant les magistrats Nîmois. La décision du tribunal devrait intervenir dans la journée...

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Des légionnaires au tribunal pour des violences racistes à la sortie d’un bar”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité